Airbus, soupçonné de corruption, risque une amende de plusieurs milliards de dollars aux USA

Airbus, soupçonné de corruption, risque une amende de plusieurs milliards de dollars aux USA
Haute-Garonne
Par 100% Radio

Selon le journal Le Monde, l'avionneur risque aussi une condamnation au pénal. 


Il y a le Brexit, des enquêtes anti-corruption et voilà à présent une nouvelle perturbation pour Airbus.

Selon le journal Le Monde, l'avionneur européen est sous le coup d'une nouvelle procédure judiciaire lancé par le parquet américain (le Department of Justice- DoJ).
Cela ne sent pas bon, car Total, Alcatel ou encore la Société générale ont déjà été condamnés à verses des amendes de centaines de millions d’euros suite à des enquêtes du DoJ. 

Des officiels étrangers corrompus ? 

Airbus aurait appris qu'il était visé par une enquête pour corruption seulement à la fin de l'été, un an après le début des investigations.

Cela fait suite à "certaines inexactitudes dans les déclarations faites au Département d'Etat américain au titre de la Partie 130 de la réglementation américaine sur la commercialisation d'armes (ITAR)", inexactitudes qu'Airbus avait lui même déclarées.

En fait, concrètement, l'avionneur n'aurait pas mentionné la présence d'intermédiaires lors de la négociation de plusieurs gros contrats à l'étranger (en Asie notamment). Or, normalement, les tiers doivent être identifiés et traçables pour éviter des malversations. La justice américaine soupçonne donc Airbus d'avoir "acheté" , corrompu, des officiels étrangers en échange de commandes. 

La menace d'une amende record 

Toujours selon Le Monde, Airbus risque une amende de plusieurs milliards de dollars, voire des poursuites au pénal. En cas de condamnation, ce serait le drame car cela pourrait se traduire par une exclusion des marchés publics internationaux pour plusieurs années. Et ce alors que la guerre avec l'américain Boeing fait rage...

Le ménage à Toulouse

Pour éviter cette condamnation au pénal, l'avionneur se séparerait de dizaines de personnes, notamment des commerciaux, afin de montrer qu'il coopère pleinement avec les autorités américaines. 

Il se murmure aussi que le départ de Tom Enders au printemps 2019   (qui sera remplacé par Guillaume Faury) est lié à cette affaire...

 

Ecoutez l'avocat Pierre Servan-Schreiber, avocat au barreau de Paris et New York, coauteur de « Deals de justice ». Il connait bien les arcanes et les pratiques du DoJ, l’équivalent du ministère de la justice et nous livre son analyse. Il est avec Brice Vidal.

 


Voir aussi

Haute-Garonne

17/01/2019 11:01

La victime a été retrouvée en février 2015, poignardée une...

Lire la suite
Haute-Garonne

14/01/2019 17:42

Dispositif exceptionnel pour les voeux aux Armées d'Emmanuel Macron. 

...

Lire la suite
Haute-Garonne

14/01/2019 15:28

La famille de la victime a été indemnisée à hauteur de 600 000 euros....

Lire la suite