Aéroport de Toulouse-Blagnac: le trafic international dépasse les vols nationaux

Il y a plus de 9,6 millions de passagers en 2018. Les vols low-cost cartonnent. 

Aéroport de Toulouse-Blagnac: le trafic international dépasse les vols nationaux
100% RADIO
Aéroport de Toulouse-Blagnac: le trafic international dépasse les vols nationaux
Haute-Garonne

L’aéroport Toulouse Blagnac conforte sa place de 3e aéroport français.

Avec plus de 9,6 millions de passagers en 2018, le trafic a augmenté de 3,9%, tiré par les compagnies low-cost.

"Le low-cost a cru de 7% et voir sa part augmenter à 42% sur le trafic total", détaille Philippe Crébassa, Président du directoire.

L'international dépasse le national

C'est inédit le trafic international a dépassé le national et Easyjet est devenue pour la première fois la première compagnie du site. 

Une soixantaine de destinations sont desservies au total depuis Toulouse-Blagnac. Catherine Gay, directrice du développement a obtenu un vol direct Tokyo-Toulouse, prévu pour le 14 mai 2019. "Je rêve, comme tous les toulousains d'un direct Toulouse-New York ! American Airlines devrait être un opérateur en mesure de le faire dans le moyen terme." 

Selon nos informations, le projet d'une base Ryanair est en très bonne voie, cela pourrait être réalisé fin 2019-début 2020.
Il faut également savoir que le chiffre d'affaires vient en majorité d'activité extra-aéronautiques (parc auto, commerces, restaurant). De nouveaux aménagements ont d'ailleurs été inaugurés ce mardi : une zone de contrôle sûreté redimensionnée, un duty free occitan avec de nouvelles enseignes.

 

L'actionnaire chinois veut vendre ses parts

L'actionnaire chinois Casil Europe cherche à vendre ses parts de l'aéroport (49,9%), acquis en 2014. Selon la Dépêche du Midi, la banque d'affaires Lazare a été mandatée pour vendre ces actions 500 millions d'euros, alors qu'elles ont été acquises pour 308 millions il y a quatre ans. 

Pour rappel, l'Etat détient 10,1% des parts, qu'il avait renoncé à vendre suite aux remous provoqués par les opposants à la privatisation et aux critiques sur le management chinois.Casil Europe n'avait donc pas pu devenir l'actionnaire majoritaire.

La Région, la CCI, la Métropole et le Département détiennent les 40% restants.

 

Ecoutez Philippe Crébassa et Catherine Gay, avec Brice Vidal, pour 100%. 

 

Philippe Crebassa
Catherine Gay

Voir aussi

Haute-Garonne

20/08/2019 16:38

...

Haute-Garonne

16/08/2019 17:46

...

Haute-Garonne

16/08/2019 14:18

...