À peine ouvert, l’Aquaplaypark de la Ginestière se fait vandaliser à coups de couteau !

À peine ouvert, l’Aquaplaypark de la Ginestière se fait vandaliser à coups de couteau !
100% RADIO
À peine ouvert, l’Aquaplaypark de la Ginestière se fait vandaliser à coups de couteau !
Ariège
modifié le 03/07/2019 à 03:15

Dans la nuit du 2 au 3 juillet, un individu a lacéré les structures gonflables de l'Aquaplaypark du lac de la Ginestière (Saverdun)

 

C'était une véritable déconvenue au matin du 3 juillet pour Sébastien et Sara Cazals, les propriétaires de l'AquaPlayPark de Saverdun (lac de la Ginestière). La nuit précédente, leur parc aquatique flambant neuf a été vandalisé : plusieurs structures gonflables ont en effet été lacérées. 

 

Mais qui a bien pu s'en prendre à l'AquaPlayPark ? 

 

Selon Sébastien, l'un des deux propriétaires : un jeune homme se serait introduit aux alentours de 4h du matin dans le parc avant de s'emparer d'un paddle pour rejoindre le dispositif de bouées géantes. Il les aurait ensuite éventrées à l'aide d'un objet tranchant de type couteau, canif ou cutteur...   

 

Pour l'heure, l'auteur des faits n'a pas encore été clairement identifié. A priori, le propriétaire ne semble pas avoir de soupçon vis-à-vis d'un quelconque "ennemi" potentiel, si ce n'est peut-être quelques jeunes gens au comportement en inadéquation avec l'ambiance du lieu. " On est une base nautique familiale (...) on fait la chasse aux jeunes qui prennent des produits illicites "

Interview signée Jacques Dejean

 

 

Alors, est-ce une vengeance personnelle ou simplement un acte gratuit ? Le dispositif de surveillance du parc devrait aider à faire la lumière sur cette affaire. Quoi qu'il en soit, pour Sébastien "c'est culotté !"

Sébastien Cazals au micro de Jacques Dejean

 

Les réparations sont en cours

L'AquaPlayPark a été fermé afin de faciliter les répérations qui ont débuté peu de temps après la découverte des dégâts.Et même si la réouverture ne devrait pas se faire trop attendre, cet incident constitue tout de même un manque à gagner considérable pour le site. Au total, plus de 100 000 euros ont été investis dans l'achat des bouées géantes et de leurs toboggans. D'autant plus que le parc n'était ouvert que depuis quelques jours seulement...

Pour pallier ces dommages, les propriétaires ont la ferme intention de porter plainte. 

 

Avec Samantha Sales.