80 ans de la Retirada : succession d'hommages en Occitanie pour le président du gouvernement espagnol

80 ans de la Retirada : succession d'hommages en Occitanie pour le président du gouvernement espagnol
Occitanie
Par Léo Ardourel

Pedro Sanchez était en visite à Montauban, Collioure et Argelès-sur-mer ce dimanche 


Le président du gouvernement espagnol Pedro Sànchez était en visite dans notre région ce dimanche pour une série d'hommages à l'occasion de la commémoration des 80 ans de la Retirada.

Le chef d'État s'est rendu successivement dans le Tarn-et-Garonne et dans les Pyrénées-Orientales.

Une journée marathon qui a démarré vers 10 heures à Montauban. Pedro Sànchez est allé se recueillir sur la tombe du dernier président de la république Espagnole, Manuel Azaña, mort en exil dans le Tarn et Garonne en 1940 après avoir été chassé par les franquistes.

L'après-midi direction les P-O, avec une première étape au cimetière de Collioure pour déposer une gerbe et dévoiler une plaque commémorative sur la tombe du poète républicain Antonio Machado qui lui aussi avait fui Franco.

Le cortège présidentiel s'est ensuite dirigé vers Argelès-sur-mer où Pédro Sanchez a là aussi inauguré une nouvelle plaque commémorative puis prononcé un discours depuis la plage où se trouvait à l'époque le camp d'Argelès.

Pour finir il s'est rendu au cimetière espagnol de la commune pour un nouveau moment de recueillement

 

Déplacement historique

A noter que c'est la première fois qu'un dirigeant espagnol se rend sur les lieux de l'exil pour saluer la mémoire de ceux qui durent fuir le franquisme en 1939. Une reconnaissance historique attendue ici, mais surtout une visite chargée de symboles comme nous l'explique Joëlle Santa-Garcia, présidente de la Fondation Antonio Machado.

Joëlle Santa-Garcia, présidente de la Fondation Antonio Machado
Jacques Manya, maire de Collioure

Rattrapé par l'actualité

Cette visite du président du gouvernement espagnol n'était pas du goût du tout le monde dans les Pyrénées-Orientales. En effet un comité d'accueil l'attendait lors de son arrivée à Collioure. Une arrivée qui s'est faite sous les huées de plusieurs centaines de manifestants venus pour dénoncer l'emprisonnement des responsables politiques catalans qui sont jugés en ce moment à Madrid.

Le vice-président du conseil départemental et secrétaire départemental du PCF Nicolas Garcia faisait partie des manifestants. Il dénonce "hypocrisie" du gouvernement espagnol.

Nicolas Garcia, vice-président du conseil départemental

"Liberté pour les prisonniers politiques", voilà le slogan qui revenait le plus dans la foule. Des manifestants attendaient aussi le président à Argelès, où certains sont même parvenus à perturber sa prise de parole au moment du discours. Ils ont été éloignés par les forces de l'ordre.

Collioure : dépôt de gerbe sur la tombe d'Antonio Machado

Collioure : dépôt de gerbe sur la tombe d'Antonio Machado

Discours depuis la plage d'Argelès

Discours depuis la plage d'Argelès

Hommage au cimetière espagnol d'Argelès

Hommage au cimetière espagnol d'Argelès

Les manifestants sont tenus à distance du cimetière de Collioure

Les manifestants sont tenus à distance du cimetière de Collioure


Voir aussi

Occitanie

18/05/2019 09:02

Marche arrière du gouvernement sur la limitation  à 80  sur les...

Lire la suite
Occitanie

18/05/2019 07:46

Fédérale 1, TOP 14 ou encore du foot.

...

Lire la suite
Occitanie

16/05/2019 13:56

300 objets provenant de plusieurs cambriolages commis entre Octobre et Mars dernier.

...

Lire la suite