2 enseignants et 1 bibliothécaire sont concernés pour une histoire d’harcèlement sexuel. C’est ce qu’il ressort après le témoignage de près d’une vingtaine d’étudiante. 


Au total, cinq suspensions ont été prononcées, dans l'attente des résultats d'une enquête de la commission disciplinaire. Elle peut durer 6 mois.

Les derniers concernés sont un chercheur rattaché au CNRS, un lecteur d'anglais (étudiant étranger dispensant des cours de conversation) et un bibliothécaire, a indiqué à l'AFP Farah Deruelle, membre de l'Union des étudiants de Toulouse. La direction s'est refusée à plus de détails.