1100 hectares partis en fumée : le dernier bilan de l'incendie dévastateur entre Opoul-Périllos et Salses

Les pompiers des Pyrénées-Orientales ont vécu une journée noire ce mardi avec pas moins de 8 départs de feu. Ils ont réussi à préserver les habitations et les campings menacés à Salses et Opoul. Aucun blessé n'est à déplorer. 

1100 hectares partis en fumée : le dernier bilan de l'incendie dévastateur entre Opoul-Périllos et Salses
100% RADIO
1100 hectares partis en fumée : le dernier bilan de l'incendie dévastateur entre Opoul-Périllos et Salses
Pyrénées-Orientales
modifié le 29/06/2022 à 10:23


Les pompiers catalans n'avaient pas connu une telle journée depuis l'incendie de Montalba-le-Château en août 2016. Ils ont été mobilisés ce mardi 28 juin sur huit incendies avec un départ toutes les 70 minutes, dont le plus important, entre Opoul-Périllos, Salses-le-Château, et Rivesaltes. Selon le dernier bilan dressé par la préfecture des Pyrénées-Orientales, il aura lui brûlé pas moins de 1070 hectares de végétation.

Plus de 250 pompiers sur site encore ce matin

Ce mercredi 29 juin au matin, "le feu d’Opoul reste actif sur son flanc droit, entre Opoul, Salses et Rivesaltes", précise la préfecture, mais il est désormais fixé sur la face gauche. Il ne menace aucune habitation, mais les opérations restent complexes en raison des difficultés d'accès du secteur. Plus de 250 pompiers sont restés sur site depuis ce matin. 

Le Service Départemental d’Incendie et de Secours a déployé 542 sapeurs-pompiers au plus fort de la journée d'hier, dont 106 provenant d’une colonne de renfort de la région Occitanie (départements de l’Aude, de l’Hérault, du Gard, du Tarn, et de la Haute-Garonne). Des sapeurs-pompiers de l’Ariège, de Lozère, des Bouches-du-Rhône, du Bataillon de Marins-pompiers de Marseille et de Vaucluse ont pris le relais durant la nuit. 

D'importants moyens aériens ont été également engagés hier, à savoir 6 canadairs et 2 avions Dash. Ils ont effectué de nombreux largage hier sur un périmètre de plus de 10 km. Un hélicoptère bombardier d'eau et un avion Dash sont encore mobilisés ce mercredi pour éviter toute reprise des flammes, notamment par le vent arrière. La situation reste tout de même favorable aujourd'hui, la tramontane s'étant un peu calmée. 

L'A9 rouverte, habitations et campings préservés

Cet incendie ravageur entre Opoul et Salses a eu aussi quelques conséquences pour les habitants. L’autoroute A9 a été fermée de 17h à 3h du matin et la circulation sur la voie SNCF Perpignan/Narbonne a été très perturbée. La circulation a donc repris ce mercredi matin sur l'A9. .C'est le cas aussi sur la RD 900, mais pas du côté des RD5, RD9 et RD59, toujours fermées. 

"Les actions entreprises par les sapeurs-pompiers ont permis de sauver de nombreux biens", indique les services du préfet des Pyrénées-Orientales aujourd'hui. C'est le cas pour deux lotissements d'Opoul, les Colomines et la Font Vella, mais aussi pour les installations classées de TitanNobel, et trois campings évacués et sauvés du côté de Salses. En tout, 300 personnes ont été évacuées, dont 81 du camping municipal. Pour la plupart, ces personnes ont passé la nuit dans la salle polyvalente de la commune. Trois mas et diverses habitations isolés dans les massifs ont pu également être préservées. 

La tramontane et la sécheresse ont accentué les flammes

"On a eu des phénomènes de saute de feu", déclarait hier soir le lieutenant colonel Patrice Lopez du SDIS 66. Les pompiers catalans ont dû en effet faire face à la tramontane qui sévissait dans le département, et qui a entraîné la propagation rapide des flammes. La météo a été aussi accentuée par la sécheresse environnante. "Ces sautes de feu nous obligent à chaque fois à redéplacer tout notre dispositif, et à courir après le feu, plutôt que d'essayer d'avoir un coup d'avance sur lui", présice Patrice Lopez.

Pour l'heure, l'origine de ce terrible incendie n'est pas connue. On rappelle que tout brûlage de déchets est interdit en période estivale. 

Plusieurs communes ont été impactées par ces différents feux:  Opoul, Salses, Saint-Feliu d’Avall, Camélas, Pollestres, Le Barcarès, Toulouges, Cases de Pène et Rivesaltes. C'est dans ces deux dernières communes que les flammes ont fait le plus de dégâts. Plus de 90 pompiers ont été mobilisés hier à Rivesaltes, pour un feu à proximité de la voie ferrée. Il a brûlé 7 hectares de broussailles. A Cases de Pène, ce sont cette fois 10 hectares qui ont été détruits après un incendie qui est lui survenu en fin de journée en bordure de la D59, vers le parc animalier Ecozonia. Sur ces deux feux, aucun dégât de structure n'est à déplorer, et personne n'a été blessé. 

 

Lieutenant Colonel Patrice Lopez du SDIS 66
Lieutenant Colonel Patrice Lopez
Des vacanciers évacués du camping de Salses



C.Photo : Facebook SDIS 66


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

12/08/2022 17:34

Devinez ce qu'il cherchait ? 

...

Pyrénées-Orientales

11/08/2022 18:57

La vingtenaire s'en est prise à ses parents à coups de couteaux. 

...

Pyrénées-Orientales

04/08/2022 11:01

Il semblerait que la victime a été fauchée par une voiture.

...