SPECTACLE THEATRE « CHAMBRE 203 »

Comminges | Lieu de la manifestatio : SCENE DU PICON

Une chambre d’hôtel. Une nuit . Trois femmes se croisent sans jamais se rencontrer .

Monique, la volubile se raconte sans savoir se dire , confuse et brouillonne , elle en veut à la terre entière de ne pas l’aider dans son mal être.

Marthe , inquiétante, réintègre dans cet espace restreint la vie normale après une longue période d’enfermement .
Olga, la galeriste raffinée, choisit les quatre murs de la chambre d’ hôtel pour une dernière danse funèbre.
C’est une chambre où l’on ne trouve pas le sommeil ; on le cherche, on l’évite, il nous révèle, il nous prend.
Sur scène, une seule comédienne, qui incarne, tour à tour, ces trois personnages ; il suffit d’une barrette à cheveux, d’une démarche, d’une intonation de voix, d’un port de tête pour comprendre instantanément qui entre sur scène. Trois femmes que tout oppose mais qui parlent d’une seule voix pour exprimer une même douleur existentielle, une même peur de la nuit, celle dont on ne se relève pas. Trois destins qui s’enchaînent sur scène sans discontinu tel un long plan séquence.

A l’image de la chambre, le lieu de l’intime par essence, le jeu est intérieur, il laisse deviner les failles sans jamais les exposer.
Le sujet est grave mais il n’empêche pas l’humour, la légèreté même de ce chassé-croisé parfaitement chorégraphié.