Les familles des victimes de l’Ephad du Lherm ont été reçues pour la première fois par Benoît Couzinet ce mercredi, l'un des deux magistrats toulousains en charge de l'instruction. Les familles ont été reçues - une à une - par le juge flanqué de deux énormes dossiers. Il a entendu les parties civiles et a rappelé les droits de ces dernières. 

 

Plusieurs repas incriminés 

L'enquête révèle à ce stade que des traces de bactéries ont été retrouvées dans plusieurs repas distribués au cours du week-end aux résidents. Mais apparemment pas en quantité suffisante pour tirer des conclusions définitives.

Des analyses complémentaires sont toujours en cours sur les repas servis au sein de l’établissement au cours du week-end des 30 et 31 mars. Analyses complémentaires prévues également sur les dépouilles des victimes décédées.   

 

Aucune garde à vue pour le moment

Aucune garde à vue, ni aucune mise en examen n'est intervenue à ce stade. L'hypothèse de l'intoxication alimentaire à l'origine de 5 décès, outre 21 autres victimes parmi les résidents de l'établissement pour personnnes âgées dépendantes (EHPAD) "La Chêneraie", se précise.

Le drame est intervenu entre le 31 mars et le 1er avril dernier. 17 plaintes ont été recueillies parmi les membres de 8 des familles des victimes selon le parquet.