Toulouse a conquis samedi son 20e titre de champion de France, le premier depuis 2012, en battant Clermont 24-18 en finale du Top 14 au Stade de France.

L'équipe d'Ugo Mola a dominé la rencontre comme elle avait dominé la saison régulière, inscrivant deux essais en bout de ligne par Yoann Huget contre aucun pour l'ASM.

Les 16 000 personnes massées sur la place du Capitole ont laissé éclaté leur joie au coup de sifflet final.

 

Au stade de France

Le capitaine de Toulouse Julien Marchand, actuellement blessé, et l'ailier Maxime Médard, champion pour la 4e fois, ont soulevé ensemble le Bouclier de Brennus.

Le capitaine actuel Jerome Kaino a laissé au jeune talonneur, victime d'une rupture des ligaments croisés en février dans la même enceinte avec le XV de France contre le pays de Galles, l'honneur de soulever en premier le trophée avec Médard, doyen de l'effectif déjà sacré en 2008, 2011 et 2012.
 

© Photo @StadeToulousain.

© Photo @StadeToulousain.

 

Le film du match

 

Yohan Huget marquait un premier essai à la demi-heure de jeu. Les Stadistes menaient à la mi -temps 11-9.

 

49e: Clermont est sous pression depuis le retour des vestiaires, peine à se dégager et se met à la faute. L'arbitre laisse l'avantage à Toulouse mais le jeu au pied de Thomas Ramos pour Yoann Huget n'aboutit pas. Ramos prend la pénalité et des 22 m quasiment face aux poteaux, redonne 5 points d'avance au Stade.

   TOULOUSE - CLERMONT 14-9

  

52e: Clermont est de retour dans le camp adverse et pousse Toulouse à commettre un nouvel hors-jeu défensif. Les esprits s'échauffent et l'arbitre rappelle les deux équipes à l'ordre. Des 22 m face aux poteaux, Greig Laidlaw ramène Clermont à 2 points.

   TOULOUSE - CLERMONT 14-12

  

55e: un coup de pied mal inspiré de Camille Lopez permet à Maxime Médard de lancer Ramos, poussé sèchement en touche par Isaia Toeava. Clermont cafouille une nouvelle fois sa touche et Toulouse est proche de l'essai sur une poussée de ses avants mais l'analyse vidéo n'est pas concluante. Sur la mêlée suivante, les trois-quarts toulousains récitent leurs gammes: Sofiane Guitoune, Pita Ahki, Cheslin Kolbe créent le décalage à droite et envoient Yoann Huget à l'essai. Excentré sur la droite, Ramos réussit la transformation et Toulouse prend le large.

   TOULOUSE - CLERMONT 21-12

  

61e: Clermont réagit par une percée du talonneur John Ulugia. L'ASM récupère la pénalité pour un hors-jeu que Greig Laidlaw, des 40 m légèrement à gauche des perches, se charge de transformer. Les Auvergnats reviennent à 6 points.

   TOULOUSE - CLERMONT 21-15

  

66e: Toulouse pousse pour mettre fin au suspense mais Kolbe est repris à 5 m de la ligne. Le capitaine clermontois Fritz Lee commet un hors-jeu et Ramos, des 15 m face aux poteaux, redonne plus d'un essai d'avance à son équipe.

   TOULOUSE - CLERMONT 24-15

  

73e: le pack clermontois prend le dessus sur son vis-à-vis en mêlée et Lopez opte pour la pénaltouche. L'ASM assure enfin sa touche et enchaîne au près dans l'axe. Le Toulousain François Cros commet un autre hors-jeu et offre une pénalité à Lopez. Des 20 m face aux poteaux, le N.10 entretient l'espoir jusqu'au bout pour son équipe, mais Clermont n'arrivera jamais à inscrire l'essai pour renverser le match.

   SCORE FINAL: TOULOUSE - CLERMONT 24-18

 

Les réactions

 

Sofiane Guitoune (centre de Toulouse, champion de France, au micro de France 2) : "C'est un truc de ouf. C'est magnifique. On a fait une saison de dingue. On a fait notre jeu, on marque deux essais, on peut en marquer encore plus, et on n'a pas lâché, tous ensemble. Ca a été dur jusqu'à la fin. C'est merveilleux".


   
Maxime Médard (ailier de Toulouse, champion de France, au micro de France 2): "La retraite commence à approcher, donc je n'ai pas beaucoup de chances de remporter le trophée. C'est vrai qu'aujourd'hui c'est la récompense d'un gros travail d'une nouvelle génération qui arrive, de Didier (Lacroix) qui est arrivé en tant que président et qui a amené une nouvelle directive. C'est la récompense pour toute une ville, les anciens, tout le monde."


   
Benjamin Keyser (talonneur de Clermont battu en finale par Toulouse, au micro de France 2): "Evidemment qu'on a beaucoup de regrets. Je crois qu'on n'a pas été suffisamment ambitieux notamment en première mi-temps, puis après ça se joue à trois points par ci trois points par là, avec une indiscipline qui par moment était un petit peu bête. Honnêtement, pour l'instant je n'ai pas les clés pour savoir exactement ce qui s'est passé. Je suis juste fier de ce qu'on a fait cette année."

 

avec AFP.


Voir aussi

Haute-Garonne

19/07/2019 16:37

...