Du 25 au 31 août, se tiendra à Amélie-les-Bains l'université d'été du mouvement "Egalité et réconciliation" d'Alain Soral. La venue de l’extrémiste n’est pas du goût de tout le monde. Ce mercredi, syndicats, associations et partis politiques se sont réunis.

 

Ce mercredi, syndicats, associations et partis politiques se sont réunis pour dénoncer la venue d'Alain Soral dans les Pyrénées-Orientales. Ils appellent à un rassemblement ce samedi à 10 heures à la sous-préfecture de Céret pour protester contre la tenue de cette « université d’été ».

Le but : informer les habitants, c'est ce que nous explique Jean-Claude Zaparty, secrétaire général de la CGT des Pyrénées-Orientales.

 "Nous expliquerons les raisons pour lesquelles Alain Soral n'est pas le bienvenu dans notre département "

 

Pour le syndicaliste, c'est une protestation non pas sur l'homme mais sur les idées qu'il profère.

"Alain Soral et son mouvement, c'est un petit peu la face sombre de cette mouvance générale de l'extrême droite en France"

 

Les organisations qui appellent au rassemblement de Céret : CGT, FSU, Solidaires, USR CGT, AFPS, ASTI, LDH, MRAP, EELV, Génération S, NPA, PCF, PG, et RCP.

  •