La CROSS : nouvelle cellule pour mieux lutter contre les trafics de drogue

La CROSS : nouvelle cellule pour mieux lutter contre les trafics de drogue
Pyrénées-Orientales
Par Léo Ardourel

Ella a été lancée ce mardi dans les P-O.


Lutter plus efficacement contre les trafics de stupéfiants.

C’est l’objectif de la CROSS, la cellule du renseignement opérationnel sur les stupéfiants qui a été lancée ce mardi dans les P-O.

Ce nouveau dispositif inauguré il y a deux ans à Marseille doit permettre de rendre plus fluide la remontée des informations des policiers sur le terrain et une meilleure coopération entre les différents services. 

Ce qui n’était pas toujours le cas jusqu’à présent en raison d’une procédure souvent trop fastidieuse. 

Au lieu d'avoir à taper un long rapport les policiers n'auront plus qu'à inscrire quelques lignes sur une boite maîl dédiée pour partager les renseignements récoltés sur le terrain à l'ensemble des services : police judiciaire, sécurité publique et police aux frontières dans un premier temps. 

Le protocole devrait ensuite être élargi aux douanes et à la police municipale. 

"Un changement de mentalité"  à l'heure où ces services avaient parfois tendance à travailler un peu chacun de leur côté. 

Jean-Philippe Fougereau directeur du SRPJ de Montpellier
Jean-Marc Rebouillat Directeur Départemental de la Sécurité Publique

Une procédure qui a fait ses preuves

Il existe en tout 25 CROSS en France. 

 Elles sont normalement réservées aux quartiers dits de "reconquête républicaine", ces fameux quartiers prioritaires dans le cadre de la police de sécurité du quotidien. Perpignan n’en fait pas partie et c’est ce qui fait d’ailleurs des P-O une exception pour l’expérimentation de ce pilotage. 

Lancé il y a deux ans à Marseille il a déjà permis par exemple de réaliser là-bas une cartographie complète des points de deal. 

Les P-O constituent un axe de transit stratégique du trafic depuis l'Espagne. On estime que 65% du traffic passe par là (contre 35% par les Pyrénées-Atlantiques)

L'an dernier 17 tonnes de cannabis ont été saisis dans le département selon l'antenne de la police judiciaire de Perpignan. 

Jean-Philippe Fougereau directeur du SRPJ de Montpellier

Si la lutte contre trafic de stupéfiants reste l'objectif principal de cette celulle, elle doit aussi permettre de renforcer les luttes contre les autres types de trafics (réseaux clandestins, proxénétisme, contrebande etc.) 


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

17/06/2019 09:53

Le drame s'est produit dimanche après-midi 

...

Lire la suite
Pyrénées-Orientales

14/06/2019 14:33

Attention à des démarchages téléphoniques abusifs.

...

Lire la suite
Pyrénées-Orientales

14/06/2019 11:17

Et c'est le cas un peu partout dans la région !

...

Lire la suite