Noël approche et vous n'avez toujours pas reçu le cadeau commandé sur internet pour votre grand mère ou votre enfant ?

Il faut dire que c'est l'embouteillage à La Poste ! 

 

3 millions de colis sur une journée! 

Les colis ont augmenté de 11% cette année par rapport à 2017. Le pic d'activité est même attendu cette semaine, avec près de 3 millions de colis sur sa plus forte journée.

Et dans ce flot de colis certains se perdent...

Des sous-traitants peu regardants? 

Il faut savoir que si à La Poste, 80% des colis sont livrés par des facteurs, dans ses filiales comme Chronopost, DPD ou enchez chez Amazon, on utilise de petits sous-traitants pour les acheminer.
Résultat : les prix sont tirés vers le bas et le service n'est pas toujours au rendez-vous explique Romain Boillon, secrétaire général du syndicat CGT Fapt en Haute-Garonne.

 "Ces petites PME sont payés au colis livré en boite aux lettres. Il y a donc un effet pervers. Les salariés font tout pour distribuer le colis quitte à le mettre dans le jardin, sur le haut des boîtes aux lettres, ou le donner à un voisin qui n'est pas prévenu. On a même eu des cas dans des poubelles ! Du moment que le paquet est posé et entré dans le système d'information comme 'distribué', il est considéré comme livré et on se soucie peu de la qualité de service".

De nombreux vols

Par ailleurs, les vols se multiplient.

"Avant, seuls les postiers détenaient les clés des boîtes aux lettres et les badges des bâtiments. Aujourd'hui, vous allez sur internet et vous trouvez une clé de boîte aux lettres! On a voulu ouvrir la concurrence et libéraliser la ditrsibution, il ne faut pas s'étonner qu'il y ait des dérives", détaille Romain Boillon.
Ceci étant, la police veille et selon nos informations, les vols n'ont pas augmenté sur l'agglomération toulousaine ce mois-ci.