L'Assemblée Nationale a voté dans la nuit du 21 au 22 juillet 2022 une loi pour autoriser l'utilisation des huiles de friture usagées comme carburant pour les moteurs diesel.

Une alternative qui est envisageable pour les voitures diesel datant d'avant 1995 selon Laurent Salvan, garagiste Albigeois, mais qui présente des risques pour les plus récentes.

Le professionnel se veut prudent, car selon lui "on n'a pas assez de recul" et il y a "des risques de pannes".

Face aux prix des carburants, c'est vrai que ça semble être un bon plan pour faire des économies.

L'annonce est a priori alléchante, mais dans les faits, ça semble compliqué à mettre en place.

Le liquide doit être traité avant d'être utilisé, alors pas la peine de verser directement l'huile de votre friteuse dans le réservoir de votre véhicule!

"C'est une huile usagée de cuisson et elle peut contenir des résidus alimentaires, notamment de l'amidon", explique le garagiste Albigeois, "il faut qu'elle soit parfaitement filtrée",sinon, ça peut causer des problèmes d'encrassement du moteur et de son système de filtration.

Pour Laurent Salvan, "ça semble peu réalisable", car "de toute façon, il n'y aura pas les volumes ni même les systèmes d'approvisionnement".

Sans compter que la plupart des véhicules les plus adaptés à l'huile alimentaire usagée ont été mis à la casse, avec le dispositif de prime à la casse.

Pour le garagiste d'Albi, il y a d'autres alternatives, notamment avec le biocarburant de deuxième génération.


Voir aussi

Tarn

23/09/2022 12:16

Cette nouvelle audition dans le bureau des magistrats instructeurs, la cinquième, a...

Tarn

23/09/2022 10:40

Le 12 septembre dernier, le Conseil National de la protection de la nature a rendu un avis...

Tarn

22/09/2022 18:27

L'envolée des prix de l'énergie et la nécessité...