Le CTA prend des airs de CTU (cf. 24H chrono... )

 

Les pompiers de Haute-Garonne se dotent d’une salle opérationnelle ultra moderne. Le CTA-CODIS 31, le centre de traitement des alertes, a fait peau neuve à Colomiers. Il reçoit tous les appels du département et gère les opérations de secours. Le service départemental d’incendie de Haute-Garonne (SDIS 31) mène environ 50 000 interventions par an et reçoit 360 000 appels, l’ancien site étant devenu obsolète.

 

Les pompiers connectés à la vidéo surveillance de la ville de Toulouse

Aujourd’hui tout est centralisé à Colomiers avec des équipements ultra-connectés "au goût du jour des techniques dédiées au secours" : plusieurs salles, des écrans tactiles haute définition branchés notamment sur la vidéo-surveillance de la ville de Toulouse, des outils cartographiques sophistiqués. On se croirait dans le contre-espionnage ! Le but : tout savoir en temps réel y compris grâce aux réseaux sociaux et mieux coordonner le secours explique le commandant Christophe Ghiani chef du groupement potentiel opérationnel, "ce n'est plus un simple décroché téléphonique, on est capable de recouper nos informations et de dimensionner au mieux les moyens qu'on envoie sur le terrain."

 

Fournir du renfort de manière pro-active

Les différents flux d'images et d'informations disponibles "peuvent être utilisés pour cadrer au mieux l'opération". Exemple de l'apport technologique ? "Les images de la ville de Toulouse nous ont permis récemment, sur un début d'incendie, de diminuer le volume (d'effectifs) de départ. Le sinistre n'était pas aussi important que ce que nous avions imaginé" explique le commandant Laurent Nicolas, chef de centre du CTA Codis de Haute-Garonne.

 

Des pompiers remotivés grâce à ces installations 


Le nouveau CTA CODIS a été mis en place en 3 ans. Mais au-delà des outils informatiques 3.0, ce qui a changé véritablement, c’est l’implication des "90 pompiers et des 8 chefs de salle" note le commandant Nicolas, désormais surinvestis "ils sont plus acteurs que spectateurs, tournés vers tous les outils et très mobilisés sur toutes les formations". Le nouveau CTA a même une salle dédiée aux événements particuliers, comme les catastrophes "ou les manifestations". Un cadre de santé est, à ce moment-là, mobilisé devant ses écrans de contrôle.

Moyens engagés par le SDIS 31 pour rénover les salles de commandement : 1,7 million d’euros.

 

REPORTAGE - BV.