Une trentaine d’individus ont tendu un guet-apens à des agents.

 

La tension est montée d’un cran ce dimanche soir vers 19h30, quartier de la Reynerie. Et Toulouse n’a pas échappé à la « mode » des tirs de mortiers (feu d’artifice).

 

Les agents de sécurité du GITeS  ont été la cible de tirs de mortier : une trentaine d’individus agressifs et cagoulés venus de l’immeuble Auriacombe ont visé et caillassé une douzaine d’agents au niveau de l’immeuble Poulenc. Ces derniers ont résisté avec leurs boucliers, se sont protégés dans un hall et ont finalement fait une sortie empêchant un de leurs véhicules d'être incendié. La police s’est rendue sur les lieux, mais les assaillants avaient fui.  

 

Le GITeS est le sous-traitant d’un gros bailleur social toulousain, il intervient pour sécuriser les cages d’escalier, et de fait, expulser les dealers. Il gêne à ce titre le « business », au point de provoquer parfois des représailles de la part des trafiquants.