Une filière de clandestins vient d'être démantelée par la police aux frontières (PAF) de Toulouse. 15 personnes - 8 Bulgares et 7 Turcs - ont été interpellées en trois vagues, le 14 février, 29 mars et 14 juin à Toulouse, Bordeaux et Marseille.

 

Le réseau bulgare faisait transiter des ressortissants turcs

Selon le procureur de la République de Toulouse, Samuel Vuelta-Simon, qui a ouvert une information judiciaire en octobre pour ces faits "d'aide aux séjours irréguliers en bande organisée et fourniture de faux documents administratifs", la filière bulgare d'immigration clandestine "permettait l'acheminement en France de ressortissants turcs en situation irrégulière". Des faux documents bulgares, fabriqués en Bulgarie, étaient vendus aux candidats au voyage pour leur permettre de résider en France et travailler dans des entreprises du BTP.

 

10 000 euros le voyage

Les clandestins devaient déboursés 10 000 euros pour venir en France, "acompte en mandat cash" et le reste en liquide au moment du passage, puis 1000 euros de plus pour avoir des papiers. Ces derniers devaient se rendre "par leur propres moyens en Serbie" pour être pris en charge par les passeurs. Une quinzaine de convois étaient repérés rien qu'entre novembre et février.  "Un ressortissant bulgare domicilié à Sofia [...] s'appuyait sur de nombreux rabatteurs pour démarcher les ressortissants turcs". La PAF a lancé un coup de filet en profitant des séjours en France des principaux protagonistes. 

Huit mis en cause âgées de 19 à 51 ans ont été présentés au juge d'instruction chargé du dossier. Six ont été placés en détention provisoire en attendant d'être jugés, les autres sont sous contrôle judiciaire.

 


Voir aussi

Haute-Garonne

11/08/2022 14:58

Le débit du fleuve baisse dangereusement. Il est soutenu par les réserves...

Haute-Garonne

11/08/2022 14:28

Une action visant à protester contre les dérogations d’arrosage dont...

Haute-Garonne

11/08/2022 09:38

L’enquête a permis de faire le lien avec une deuxième fusillade, à...