La cause : une volonté manifeste de passer outre le couvre-feu.

 

La préfecture de Haute-Garonne vient d'interdire une manifestation féministe prévue ce vendredi.

La préfecture indique que "compte-tenu de l’absence de déclaration ne permettant pas de garantir le respect des consignes sanitaires en vigueur" et "alors que le taux d’incidence départemental est en nette progression" (taux d’incidence de 230,6 pour 100 000 habitants en Haute-Garonne et 228,8 pour la commune de Toulouse), compte tenu aussi "des troubles à l’ordre public survenus lors des manifestations des samedis 28 novembre, 5, 12, 19 décembre 2020 et 9, 30 janvier 2021 et qui pourraient se reproduire", le rassemblement du vendredi 5 mars à Toulouse, à 17h30, place Esquirol est interdit. Selon les autorités il "démontre la volonté de ne pas respecter le couvre feu".

Un rassemblement « Marche de nuit non mixte » sur le thème « Reprenons la rue à 17h30 » organisé par un collectif féministe.

 

Photo illustration.