Mise à pied pour son appartenance à un syndicat

Ce serait la raison pour laquelle, la direction serait descendue dans le magasin audois. Elle serait venue à Carcassonne pour signaler la mise à pied d'une responsable.

Selon Mélanie Chaouchi, vendeuse et déléguée syndicale, c'est justement par qu'elle est syndiquée qu'elle en paierait le prix.

Ecoutez la lors d'un entretien avec notre journaliste Nicolas Etchelamendy.

En soutien, le personne a décidé de se mobiliser et de fermer les portes du magasin aujourd'hui.

Joint par téléphone, la direction doit nous re-contacter.