C'est après une enquête de plusieurs années que la Société Protectrice des Animaux est intervenue dans un élevage du Tarn-et-Garonne.

Des conditions de détention non conformes

La cellule anti trafic de la SPA, dont la mission est de dévoiler les circuits mafieux et les trafics en tout genre d’animaux, avait constaté plusieurs irrégularités. Les conditions de détention des animaux étaient non conformes à la réglementation et certains chiots dont l’origine était inconnue, étaient présents dans l'élevage en question.

C'est en Octobre dernier que la SPA est  intervenue avec la police, sous l’autorité du parquet.

Une cinquantaine de chiens

55 chiens et chiots ont été découverts, ne vivant pas dans des conditions adaptées à leurs besoins.

Les animaux n'avaient pas d’eau à disposition, ils étaient parqués à l’extérieur dans des chenils grillagés à même le gravier, dans des niches de fortune.

« Les éleveurs sont souvent visés par nos enquêtes. Certains ne se soucient pas des conditions dans lesquelles ils vont élever leurs animaux et, appâtés par le gain qu’engendre la vente des chiots, ils enchaînent les portées et l’animal devient un simple gagne-pain, sans se soucier de son bien-être » a expliqué la responsable de la cellule anti trafic de la SPA.

 

 

 

 

La propriétaire de l'élevage a cédé ses chiens à la SPA.

Depuis, la plupart des chihuahuas, bouledogues, spitzs, carlins et labrits ont trouvé des familles.


Voir aussi

Tarn et Garonne

25/07/2020 09:24

...

Tarn et Garonne

09/07/2020 09:34

...