L’horreur ce matin à Sabonnères, au nord de Rieumes, dans ce qui s'apparente à un drame familial.

 

Un couple – un homme et une femme – âgés de 47 et 46 ans ont été retrouvés morts, tués par arme à feu.

Leur fille de 12 ans aurait découvert les corps et prévenu les secours peu avant 7 heures ce mercredi dans un village au nord de Rieumes, Sabonnères. Très choquée, elle a été prise en charge par les pompiers et transportée aux Urgences. Un magistrat du parquet de Toulouse s'est rendu sur place, au 179 chemin de la Fontaine, à Sabonnères. Selon nos informations, quatre patrouilles de gendarmerie avaient été déployées sur place dès réception de l'appel d'urgence. L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Muret.

 

Probable homicide suivi d'un suicide

Le parquet de Toulouse indiquait en milieu de matinée ce mercredi privilégier "l'hypothèse du meurtre suivi de suicide" ; "sous réserve bien entendu de tout élément ultérieur et des conclusions des autopsies" ajoutait Alix-Marie CABOT-CHAUMETON, Procureur de la République Adjoint. Selon nos informations, le père de famille aurait abattu sa compagne avant de se donner la mort.

 

Dans ce petit village tranquille : la sidération

 

A Sabonnères, petit village tranquille de 300 âmes en bordure du Gers, c'était la consternation ce mercredi matin ; "j'ai découvert ça vers 7 heures, c'est visiblement un drame familial qui s'est joué pendant la nuit" expliquait le maire Pierre Bérail. "C'est une sidération, je connaissais cette famille comme toutes les familles ici, mais n'en sais pas plus sur les circonstances. J'espère qu'on nous tiendra au courant."

Emma, 20 ans, venait juste d'amener son enfant à la crèche quand elle a appris la nouvelle "je n'ai rien entendu de particulier cette nuit, je suis choqué, c'est affreux".

H. la cinquantaine, accusait le coup "c'est horrible mais ça reflète le mal de vivre de beaucoup de gens actuellement. Dépression et précarité" ajoutant "j'ai la gorge serrée. C'était des gens qui ne parlaient pas beaucoup. Elle (la femme probablement tuée) était un peu sauvage, en retrait."

 

BV avec sur place Thomas Duran.

 

Le lieu du drame, au 179 chemin de la Fontaine.

Le lieu du drame, au 179 chemin de la Fontaine.