Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’Industrie, étaient ce jeudi matin à Albi, à l’occasion du premier Conseil national de l’hydrogène, qu'ils ont co-présidé sur le site de la Safra.

Des industriels et les trois ministres se sont réunis dans le but de développer l'utilisation de l'hydrogène comme carburant et rendre l'économie moins polluante.

La première réunion du Conseil national de l'hydrogène a marqué  le "début d'une relocalisation industrielle" en France qui devrait aider à "décarboner notre économie", a estimé le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.

750 000 euros pour l'entreprise albigeoise

La seule annonce pour la Safra a été le montant de l'aide de l'Etat accordée dans le cadre du plan de relance: 750 000 €.

C'est une goutte d’eau pour la Safra qui est en train de lever plusieurs dizaines de millions d’euros pour agrandir son usine et  embaucher 400 personnes pour fabriquer plus de bus de ce type.

"Vous avez les compétences, vous avez les technologies et vous avez les débouchées", "On est tous très contents de circuler dans des bus à hydrogène plutôt que dans des bus polluants", a déclaré Bruno Lemaire:

 

 

 

La France a prévu d'investir 7 milliards d'euros d'ici 2030 (dont 2 milliards d'ici 2022 dans le cadre de la relance) pour oeuvrer à l'émergence d'une filière française de l'hydrogène dit "décarboné", susceptible de rendre plus propres l'industrie et les mobilités.

Parmi les membres de ce nouveau Conseil figurent des industriels spécialistes du secteur (Laurent Carme, directeur général de McPhy), des groupes énergétiques (le PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy), ainsi que, pour les secteurs concernés, le président d'ArcelorMittal France Philippe Darmayan, le directeur exécutif de l'ingénierie d'Airbus Jean-Brice Dumont, pour la filière automobile Patrick Koller, directeur général de Faurecia, pour le ferroviaire Henri Poupart-Lafarge, PDG d'Alstom, ou la construction Guy Sidos, PDG de Vicat.

Patrick Koller et Benoît Potier, PDG d'Air Liquide, co-président l'instance.

 

En marge de ce déplacement, des questions environnementales ont été posées à la Ministre de l’écologie, Barbara Pompili, concernant notamment le dossier Sivens ou le barrage de Caussade. "Sur ces sujets là, il faut éviter les erreurs du passé, en mettant les acteurs autour de la table":