28 personnes sont décédées suite à un accident de la route en 2019, contre 18 en 2018.

La mortalité sur les routes augmente sur les routes d'Occitanie. ​ C'est le constat que l'on peut faire en ce début d'année 2020, pusique l'on dénombre pas moins de 349 morts entre janvier et novembre 2019, soit une hausse d'environ 6% par rapport à 2018. Dans les Pyrénées-Orientales, même si le nombre d'accidents est en baisse (350 accidents le 30 décembre 2019, contre 375 en 2018), tout comme le nombre de blessés (438 en 2019 contre 484 en 2018), on constate tout de même une dizaine de morts de plus sur les routes catalanes (28 en 2019 contre 18 en 2018).

Parmi les causes de cette hausse, trois facteurs sont à prendre en compte selon la préfecture : l'alcool, les stupéfiants et la vitesse. Lors d’un contrôle de police organisé au mois de décembre dernier, Jean-Marc Rebouillat, à la tête de la Direction Départementale de la Sécurité Puplique, nous expliquait sur 100% que de plus en plus de personnes conduisent sous l’emprise de drogue.

"Il y a une espèce de banalisation de la consommation de stupéfiants, notammant chez les plus jeunes. Depuis quelques années, on peut dépister sur le fait et on a le résultat tout de suite. Maintenant on a des dépistages très pratiques."

Jean-Marc Rebouillat

​​

Autre donnée relevée par la préfecture : la vitesse. Les excès de vitesse, eux-aussi en augmentation, pourrait être en partie être dûs à l'absence de certains radars des Pyrénées-Orientales, détériorés ou même détruits suite aux différents mouvements sociaux de ces derniers mois. Selon le préfet Philippe Chopin, ces dégradations sur les radars ont participé au relâchement de nombreux conducteurs. 

"On le voit bien, une année quasiment sans radar, et des excès de très grande vitesse que l'on n'avait pas vu depuis longtemps, en tout cas dans cette fréquence là. Les gens se sont dit : "on ne va pas se faire piquer puisqu'il n'y a plus de radar". Donc inconsciemment, ils se sont mis à rouler plus vite et à dépasser les limitations dans des excès incroyables."

Philippe Chopin


La préfecture compte bien remédier à cela en installant de nouveaux radars "tourelles" qui vont remplacer les anciens modèles. Une installation prévu pour les débuts de l'année 2020, et qui permettra sans doute de diminuer le nombre de morts sur la route.


Voir aussi