On se dirigeait déjà ce mercredi soir vers la fin d’un mouvement inédit à Toulouse ? Après 4 semaines de grève des éboueurs, les discussions semblent porter leurs fruits de l’avis de l’Intersyndicale réuni avec les responsables de Toulouse Métropole ce mercredi.


Les responsables syndicaux sortaient confiants des négociations "indéniablement il y a eu des avancées" estimait Benoit Fontanilles, un porte-parole de l'Intersyndicale "sur la forme déjà car l'administration ne discutait jusque-là qu'avec la presse, et cette fois ils sont venus nous faire de vraies propositions". Pour compenser le passage des éboueurs aux 1607 heures et la suppression de la tradition du "fini-parti" (qui permettait aux agents de partir une fois leur tournée terminée) Toulouse Métropole proposerait 11 jours de sujétion pour compenser la pénibilité "comme nos collègues de la police municipale", 3 jours de récupération pour compenser les jours fériés travaillés et enfin un dispositif permettant une diminution journalière d'activité d'une heure et demi pendant les mois d'été (équivalent à 11 jours supplémentaires récupérés). Selon Benoit Fontanilles "nous saurons ce jeudi matin si les propositions sont validées par les agents, sachant qu'ils obtiendraient aussi une extension d'une prime à tous les dépôts". "J'espère la reprise du travail pour les agents et tous les Toulousains, on est à 4 semaines de grève on peut encore tenir, mais il y a une vraie avancée même si on pouvait espérer beaucoup plus, le fini-parti c'est inégalable..." Selon les agents de la collecte, il faudra au moins 15 jours pour vider les containeurs et nettoyer complètement la Ville rose "avec beaucoup d'heures supplémentaires et de dimanche travaillés" souriait Benoit Fontanilles.   
 

Fin de la grève et satisfecit de Toulouse Métropole

Ce jeudi vers 7h30 l'ensemble des dépôts de Toulouse Métropole votaient la fin de la grève. Jean-Luc Moudenc et Vincent Terrail Novès, son vice président en charge des déchets prenaient la parole à la mi-journée jeudi indiquant que "le dialogue n’a jamais cessé et il s’est intensifié ces derniers jours". Le président de la Métropole se félicitait de la suppression du "fini-parti" "garantie pour la santé des agents" et "réponse positive à la pénibilité du métier" sans compter "le service public de meilleure qualité". Il soulignait qu'en plus des 11 jours accordés aux éboueurs en compensation de la pénibilité "le point qui a permis de faire avancer une négociation qui semblait figée" a été d'accorder en été "des heures de récupération" car "les agents peuvent effectuer leurs tournée plus rapidement" avec les Toulousains en vacances et les administrations fermées : "l’idée de base de 7 h par jour ne se justifiait pas, les agents seraient restés au dépôt les mains dans les poches".

Il faudra selon les élus deux à trois semaines des agents pour que Toulouse retrouve son visage et sa propreté, "2500 à 3000 tonnes de déchets" encombrent actuellement les rues.


Voir aussi

Haute-Garonne

23/05/2022 10:14

La bagarre se serait déroulée rue Bernard Ortet. Deux suspects seraient...

Haute-Garonne

22/05/2022 17:39

Ils demandent à ce que le match soit rejoué pour un fait de jeu.

...

Haute-Garonne

22/05/2022 17:35

L'auteur présumé est actuellement entendu par les gendarmes.

...