Beille : le paradis ariégeois des fondus de ski de fond.

 

Gros plan sur une station de ski qui garde le sourire.

 

Entre Tarascon et Ax-les-Thermes, juché à 2000 mètres d'altitude, le plateau de Beille a fait le plein ce week-end. Alors que les stations comme Ax-3-Domaines, Font Romeu, Superbagnères ou Piau-Engaly souffrent des remontées mécaniques à l'arrêt, Beille tire son épingle du jeu. Environ 3000 amateurs sont venus samedi et dimanche profiter des paysages enneigés et tâter l'or blanc avec leurs spatules : ski de fond, de randonnée voire raquettes. 

Ce dimanche matin 9 heures il neige et les premiers skieurs sont déjà au rendez-vous, malgré un zéro pointé au thermomètre. Pas de quoi rebuter ce père de famille et ses deux filles "c'est couvert mais on va bien profiter de la journée, nous sommes de débutants et on va bien progresser avec cette très bonne neige". 

 

Rien n'a changé ou presque

Confinement ou restrictions n'ont pas modifié le quotidien hivernal du plateau explique Georges Vignaux, le directeur de la station qui commence une grosse journée ; "presque rien ne change, hormis la salle hors sac qui est fermée ainsi que le téléski. Le restaurant ne fait que la vente à emporter. On demande aux gens d'être attentifs aux masques et aux gestes barrières dans les files d'attente ou à la billetterie" . 

Pour ceux qui n'aiment pas chausser les skis, il y a la luge voire les ballades en traîneaux qu'Éric organise. Il est l’un des deux "musher" de la station "on a deux attelages et entre huit et dix chiens par attelage. On prend maximum quatre personnes dans le traineau donc on peut travailler. On désinfecte après chaque groupe " explique-t-il. Il est complet jusqu'à Noël...
 

Jacques Déjean.

Georges Vignaux, le directeur de la station.
Eric le