Séméac : le mur a été démoli ce matin

Séméac : le mur a été démoli ce matin
Hautes-Pyrénées
Par Brice Vidal

Le collectif de riverains a été reçu à la préfecture hier et a obtenu des garanties. Il s'est lui même chargé de faire tomber le mur ce matin.


Le mur qui  barrait l'accès au futur centre d'accueil pour migrants à Séméac à été détruit ce matin.

Il ne s'agit pas d'un acte de vandalisme, c'est le collectif de riverains qui l'avait édifié qui s'en est lui même chargé. En effet hier après-midi une réunion s'est tenue à la préfecture au terme de laquelle un accord a été trouvé. Les riverains ont accepté de faire tomber le mur car ils ont obtenus plusieurs garanties de la part d'ADOMA, l'organisme en charge de la gestion de ce futur centre d'accueil pour migrants.

Plus de précisions avec Laurent Teixeira, l'un des portes parole du collectif, au micro de Léo Ardourel

 

 

Du côté de la préfecture des Hautes Pyrénées, on se "réjouit de cette issue positive". La préfète "confirme la tenue de la réunion prévue vendredi, qui permettra aux habitants de Séméac, à leurs représentants et aux associations et émanations de la société civile qui ont exprimé ces derniers jours leur volonté d’accompagner ces migrants, de commencer à travailler ensemble pour préparer au mieux leur arrivée et leur séjour".

Marc Zarrouati, secrétaire général de la préfecture des Hautes Pyrénées  nous en dit plus sur les garanties qui ont été apportées aux riverains.

De leur côté les différentes organisations politiques et associatives qui avaient appelées à un rassemblement ce mercredi 26 Juillet devant ce qu'ils appellent  "le mur de la honte" confirment que le rassemblement aura bien lieu. La manifestation doit se tenir à partir de 17h30.

 


Voir aussi

Hautes-Pyrénées

28/07/2017 16:52

Ce tarbais de 63 ans a été interpellé ce mercredi 26 Juillet à son...

Lire la suite
Hautes-Pyrénées

25/07/2017 11:17

L'association Collectif Séméac a mené une action coup de poing dans la...

Lire la suite
Hautes-Pyrénées

21/07/2017 10:35

Les victimes ont été légèrement blessées. 

...

Lire la suite