Sept gardes à vue et une personne en fuite.

C'est le bilan de l'opération d'interpellations menée ce mardi à Castres et Labruguière.

Une opération dirigée par le SRPJ de Toulouse en co-saisine avec le commissariat de police (BSU) de Castres à propos de la "rixe à la machette" du 17 avril dernier dans le quartier Laden, le tout sur commission rogatoire du juge d'instruction de Castres. Une information judiciaire avait été ouverte fin avril 2020 des chefs de violences en réunion avec arme et port d'arme.

Mercredi,  deux individus de la même bande ont été mis en examen et  écroués dans des maisons d'arrêt éloignées du Tarn.

Hier, Jeudi, il y a eu trois nouvelles présentations: trois individus d'une autre bande, qui ont aussi été écroués.

Ils semblerait que deux bandes rivales ont voulu régler leurs comptes ce jour là, le tout sur fond de trafic de stupéfiants.

Trois hommes avaient été interceptés par les forces de l'ordre juste après les faits, ils tentaient de prendre la fuite. Ils étaient blessés.

Des coups de feu avaient aussi été entendus dans le quartier.