Procès de l'accident de Millas. "elle n'a jamais dit : je pense à vous depuis ce drame", s'indigne le père d'une victime

C'est après la diffusion d'une interview de la conductrice du bus scolaire, que Fabien Bourgeonnier a tenu à réagir. Il est le papa de Loïc, collégien décédé le 14 décembre 2017, lors de la collision entre son car et un train à Millas. 

Procès de l'accident de Millas. "elle n'a jamais dit : je pense à vous depuis ce drame", s'indigne le pèr
100% RADIO
Procès de l'accident de Millas.
Pyrénées-Orientales
modifié le 21/09/2022 à 16:03


C’est un père en colère que nous avons pu joindre ce mercredi 21 septembre. Fabien Bourgeonnier, est le papa de Loïc, décédé lors du terrible accident de Millas il y a près de cinq ans. Alors que ce drame est au cœur d’un procès à Marseille depuis lundi, il s’insurge contre la surmédiatisation et l'attitude de la conductrice du bus scolaire, qui a percuté un train le 14 décembre 2017 dans cette commune des Pyrénées-Orientales.

"Une mise en situation de la défense"

Un dernier événement a poussé Fabien Bourgeonnier à réagir : une interview de Nadine Oliveira, la prévenue, publiée dans la presse ce mercredi matin. Elle y livre son ressenti, ses émotions, vis à vis du procès et du drame. Ce qui choque le père de Loïc. "Ce n'est pas une interview, c'est une mise en situation de la défense pour destabiliser et faire bouger l'opinion public, en disant que cette pauvre dame est la meilleure du monde !"

Le père de famille pointe aussi du doigt les paroles de l'avocat de la défense. "Il n'arrête pas de spécifier un peu partout qu'elle se sent malheureuse, alors qu'en quatre ans et demi, jamais un seul mot par rapport à nos enfants", regrette-t-il, lui qui dénonce également l'absence de réaction de Nadine Oliveira pendant ces premiers jours de procès.
 

Fabien Bourgeonnier, père du petit Loïc


L'attitude de la conductrice lors de l'audience

C'est dès le premier jour du procès ce lundi 19 septembre, que la conductrice du bus a été auditionnée. Les questions de la présidente du tribunal de Marseille se succèdent, et l'une d'entre-elles a particulièrement marqué Fabien Bourgeonnier :  que lui évoque le drame du 14 décembre ? La réponse de Nadine Oliveira va alors le heurter. "La seule réponse qu'elle sortira, c'est le souvenir du décès de son père. Or, le 14 décembre représente aussi, peut-être, le drame de sa vie, même si elle ne se sent pas responsable là-dessus !" 

Lors du deuxième jour d'audience, la matinée sera cette fois consacrée aux témoignages d'enfants blessés lors de l'accident. Des témoignages "courageux" pour ce parent, mais durant lesquels l'accusée gardera la tête baissée, parfois en pleurs, sans jamais adresser un mot aux jeunes auditionnés. "Elle n'a jamais dit à un enfant : je pense à vous depuis ce drame. Nous avons une petite qui lui a dit clairement qu'elle était en colère après elle et qu'elle avait détruit sa vie, et cette conductrice ne l'a même pas regardé dans les yeux."

Nadine Oliveira aura une nouvelle fois l'occasion de s'exprimer cette semaine lors du procès; Son interrogatoire a lieu ce jeudi 22 septembre selon les prévisions du tribunal. Un moment qui risque d'être scruté par les familles de victimes. 

Fabien Bourgeonnier
Fabien Bourgeonnier

Voir aussi

Pyrénées-Orientales

23/09/2022 08:14

Nadine Oliveira, 53 ans, est jugée depuis lundi à Marseille pour homicides et...

Pyrénées-Orientales

20/09/2022 15:40

C'est lors du deuxième jour d'audience ce mardi que cinq adolescents ont...

Pyrénées-Orientales

19/09/2022 10:57

Cette collision entre un car scolaire et un train avait coûté la vie à 6...