La chambre régionale des comptes Occitanie vient de révéler un rapport officiel ce lundi sur la gestion de la commune du Barcarès, et notamment sur l’organisation du festival Electrobeach.

 

Des « irrégularités » sont indiquées dans le rapport de la Cour des comptes, notamment la création d’une SEM (Société d’Economie Mixte) pour lui confier l’organisation de l’EMF. Elle aurait servi « les intérêts privés de deux sociétés, dont l’une appartient au maire » de la commune. 

Ce rapport vient appuyer les soupçons signalés par l’association Anticor 66 entre 2014 et 2016. Didier Melmoux est référent de l'association dans les Pyrénées Orientales.

"L'établissement du maire a profité de cet événement pour organiser lui-même des événements en marge du festival"

​​

"Le constat de la Cour des comptes est vraiment en adéquation avec notre signalement"


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

12/09/2019 18:19

...