Trois routes départementales, soit la quasi-totalité des axes majeurs du Tarn autorisés à plus de 90 km/h.

 

L'annonce n'est pas passée inaperçue lors des voeux à la presse de Christophe Ramond ce jeudi. Le Président du Conseil départemental du Tarn vient d'annoncer le retour à 90km/h sur plusieurs axes routiers que sa collectivité gère. 

Le département du Tarn verra à partir du 1er février trois routes départementales repasser à une limitation à 90 km/h au lieu de 80 km/h. Soit cinq axes routiers structurants. Les routes concernées sont l’axe Castres-Albi et l'axe Mazamet-Hérault (D612), l'axe Gaillac -Tarn et Garonne et Albi-sud Aveyron (D999) et enfin l'axe Castres-Lacaune (D622). L'autre grand axe étant l'A68 (130 km/h maxi) et son prolongement (N88) vers Rodez déjà en 2 x 2 voies (110 km/h maxi).

La mesure permettant de déroger localement aux 80 km/h, la Loi d'orientation des mobilités (LOM), a été adoptée. Une loi très attendue alors que depuis le 1er juillet 2018, la limitation de vitesse avait été abaissée à 80 km/h sur les axes secondaires, déclenchant une fronde d'automobilistes, de motards et d'élus. Vingt-cinq départements dont le Tarn avaient annoncé leur intention de repasser une partie des routes à 90 km/h. Pour le 81 c'est chose faite a annoncé Christophe Ramond.