Les ébats amoureux sont pourtant interdits derrière... les barreaux.

 

Samedi lors du parloir familles, un détenu de la Maison d'Arrêt de Perpignan "s'est fait surprendre en pleine partie de jambes en l'air avec sa compagne" raconte le syndicat UFAP UNSA Justice Perpigan. Ils ont dû interrompre leurs ébats !

"Les 2 tourtereaux ont été séparés".  Ils n'ont "pas du tout apprécié l'intervention" des gardiens "qui n’ont pourtant fait que leur travail."

Le détenu a refusé de se laisser fouiller et les surveillants l'ont conduit au Quartier Disciplinaire. Une fois sur place ils ont découvert sur lui plusieurs objets interdits, "comme 14 grammes de stupéfiants, 1 téléphone portable et 1 câble USB."

Pour cette "tentative d'introduction d'objets illicites" (sic) le prisonnier passera en commission de discipline et 17 jours au mitard. Le syndicat - non sans une pointe d'humour coquin - s'en félicite dans un communiqué.   

 


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

12/08/2020 14:51

...

Pyrénées-Orientales

12/08/2020 10:55

...

Pyrénées-Orientales

04/08/2020 11:40

...