La FDSEA, les Jeunes Agriculteurs et la Fédération des Marchés de France ont appelé à une mobilisation ce jeudi après-midi à Perpignan. Une centaine d'agriculteurs étaient rassemblés.

Les agriculteurs étaient bel et bien décidés à se faire entendre ce jeudi à Perpignan. Ces derniers s’opposent à la vente d'une partie du marché de gros de la ville dédiée aux grossistes, à un investisseur privé. À l’origine de cette cession, la communauté urbaine. Du coup, les défenseurs du site ont défilé en cortège de véhicules et de tracteurs à partir de 15 heures, du marché au siège de l'agglomération, situé en face de la gare SNCF.

Là-bas, une séance du conseil communautaire était justement prévue à 16 heures. Une centaine d'agriculteurs y restaient mobilisés en fin de journée. Une délégation des représentants d’associations et des syndicats agricoles a même été reçue. L’objectif, faire entendre sa voix et avoir des réponses quant à l'avenir du marché de gros. Pour les nombreux exploitants agricoles présents, la vente d’une partie du marché sépare grossistes et producteurs, alors qu'ils sont censés fusionner.

C'est ce que nous explique Laure Alzina, maraichère, et Bernard Dagand, président de la Fédération des Marchés de France en pays catalan. Ecoutez-les.

Laure Alzina, exploitante agricole
Bernard Dagand, président de la Fédération des Marchés de France en pays catalan

Voir aussi