Une info que nous vous révélions il y a déjà plusieurs mois sur 100%, Alain était immobilisé depuis plus d'un an dans son appartement du quartier Saint-Jacques.

 

Il s'agissait d'une opération d'évacuation exceptionnelle qui avait lieu ce matin, au coeur du quartier Saint-Jacques à Perpignan (LIRE AUSSI ---> Jour J ce mardi pour l’homme de 300 kg coincé dans son appartement à Perpignan). Elle est réussie. Alain est sorti sain et sauf de son appartement. Cet homme de 300 kilos était coincé dans son logement depuis plus d’un an. Après de long mois de réflexion et de travail, il a fallu plusieurs heures ce matin pour le sortir de son calvaire.

Opération exceptionnelle

50 personnes étaient mobilisées depuis 5 heures ce mardi matin, dont des pompiers, des techniciens et des médecins. Préfecture, département et mairie de Perpignan étaient impliqués pour cette évacuation d'une logistique exceptionnelle. Il a fallu étayer le plancher de son logement et agrandir la façade extérieure du bâti, avant de procéder à l'extraction. 

Une grue a été mise en place à proximité du Campus Mailly, à quelques mètres de l'habitation, pour le sortir et le glisser dans un conteneur. Chaque mouvement pouvait représenter un danger pour la vie d'Alain. C'est finalement vers 11h15 qu'il est bel et bien sorti de l'enfer et a été pris en charge par une ambulance du SMUR 34, qui doit l’emmener aujourd'hui au CHU de Montpellier. Il devrait alors faire l'objet d'une prise en charge médicale avant d’être transféré plus tard dans une clinique spécialisée près de Toulouse.

Sain et sauf 

Selon les différents services sur place, Alain est maintenant dans un état stable et donc en bonne santé. Il aurait même été "pro-actif" dans son extraction. Si cette opération présentait de grands risques pour sa vie, l'homme est désormais sain et sauf, mais pourrait cependant perdre l'usage de ses jambes. Les différents examens des médecins de l'hôpital de Montpellier permettront d'en savoir plus. 

Opération réussie pour le Commandant Aurélien Paris du SDIS 66, l’un des officiers qui pilotait l’opération d’extraction, son témoignage : 

Commandant Aurélien Paris du SDIS 66

 

 

Crédit photo : @guillaumecollardSDIS