Un entre-deux qui pose des questions sur la sécurité routière

 

Les cours de conduite sont à nouveau suspendus pour ce confinement. Les examens du permis sont pourtant maintenus. Une situation incompréhensible pour les gérants d’auto-écoles, qui ne comptent pas présenter des élèves au permis de conduire sans les former correctement avant.

Philippe Cabanes, gérant de l'auto-école Cabanes à Mazamet dans le Tarn

 

Philippe Cabanes est gérant de l’auto-école Cabanes à Mazamet dans le Tarn. Il avait réussi à rattraper les retards provoqués par le premier confinement, en ne prenant pas de vacances notamment. Retour à la case départ avec ce deuxième confinement… 

 

D’autant plus que depuis quelques mois, les moniteurs de conduite travaillent avec un protocole sanitaire très stricte. 

 

Manifestation des auto-écoles à Tarbes

A Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, les écoles de conduite se sont rassemblées jeudi matin pour converger vers la Préfecture du département et obtenir des réponses. Ils demandent que la situation soit éclaircie sur le principe du tout ou rien : un fonctionnement comme entre les deux confinements avec un protocole sanitaire strict ou une fermeture administrative pure et simple. 

 

Le ministre de l’économie, Bruno Lemaire, a reconnu que la situation n’était pas logique sur RTL lundi dernier. Il a affirmé que Bercy allait réfléchir à un protocole sanitaire pour la continuité des cours de conduite.

 

Eva Sannino

 

Photo : Facebook Auto Moto Ecole Cabanes