Une enquĂȘte publique au sujet de l’installation de six Ă©oliennes sur le territoires de la commune Passa vient d’ĂȘtre prescrite par le prĂ©fet des PyrĂ©nĂ©es. Le « Collectif Le Vent Tourne » s'oppose fermement Ă  ce projet.

À partir du 26 aout jusqu’au 27 septembre, les habitants de Passa, de Llauro ou encore de Fourques pourront donc donner leur avis sur ce projet qui divise. Marie-Noëlle Moly est présidente du « Collectif Le Vent Tourne » qui s'engage à la protection des Aspres et du Vallespir. Selon elle, leur environnement est menacé pour plusieurs raisons.

"L'éolien, à cause de son intermittence, est néfaste pour le climat"

Autre motif d’opposition pour le collectif, les conséquences sur la biodiversité. Après une étude menée par l’association, il a été rendu compte à la DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) que de nombreuses espèces protégées seraient menacées par ce projet. Selon le Collectif, la DREAL aurait soumis 119 dérogations au promoteur en charge du projet de parc éolien, que ce dernier serait tenu de respecter. Mais cela semble quasi impossible pour Marie-Noëlle Moly.

"Pour quelque chose qui fonctionne un quart du temps, si on les bride pendant que les oiseaux migrateurs passent, que reste-t-il comme temps ?"

Une pétition pour un référendum à ce sujet a été lancé par l'association. Elle est en train de circuler à Passa. 

"Nous avons dans les Aspres 80% des gens qui refusent de voir leur paysage massacré par l'éolien industriel"

Le Collectif rappelle par ailleurs que douze maires de la communauté de communes des Aspres s’opposent aux divers projets éoliens à l’étude sur le secteur. 


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

12/09/2019 18:19

...