Le tribunal correctionnel de Castres a rendu mardi son jugement sur l’affaire de l’homicide involontaire sur les travaux de l’A68. Le 17 juillet 2017, un homme de 28 ans meurt écrasé par un camion avec environ trente tonnes de gravier à bord. L’accident a eu lieu au niveau de l’échangeur de Saint Sulpice. 

 

Les sociétés de travaux relaxées

Dans cette affaire d’homicide involontaire, deux entreprises de construction avaient été mises en cause. La présidente a annoncé la relaxe de Bureau Véritas Construction et Colas Sud Ouest. Il leur était reproché un manque de coordination qui aurait pu éviter ce type d’accident.

 

6 mois de prison avec sursis pour le conducteur du camion

Scénario différent pour le chauffeur du camion qui a malheureusement fait marche arrière sur un collègue pendant qu'il guidait un autre véhicule. L’ouvrier a écopé de 6 mois de prison avec sursis. Il n’ira donc pas en prison sauf en cas de condamnation dans les 5 prochaines années. Il devra tout de même verser 1000 euros à la conjointe du jeune ouvrier tué et 1000 euros à sa famille. L’audience pour les intérêts civils aura lieu le 23 septembre prochain…

 

Eva Sannino