En mars 2012, le visage camouflé sous un casque de motard, Mohamed Merah sème la terreur à bord d'un puissant scooter, à Toulouse et Montauban, abattant de sang froid trois militaires, puis un enseignant et trois écoliers juifs. Onze jours qui signent l'entrée dans une nouvelle ère du terrorisme. Le grand frère Abdelkader, fiché depuis longtemps comme islamiste fondamentaliste est jugé à partir de lundi. en 2012, dans son appartement du quartier résidentiel de la Côte Pavée au 17 de la rue Sergent Vigné, Mohamed Merah se barricade et fait feu de tous côtés sur les hommes du RAID venus l'interpeller. Il blesse trois policiers. S'ensuivent 32 heures de siège suivi par les médias du monde entier. Retranché dans son bac à douche, il revendique tous ses actes et indique où se trouve son scooter volé mais refuse toujours de se rendre. Le 22 mars, vers 11H30, les tireurs d'élite donnent l'assaut. Merah surgit vêtu d'un gilet pare-balles de la police nationale. On relèvera 30 plaies sur son corps à l'autopsie. Jacques Déjean a retrouvé le gardien d'immeuble de Merah. Il se souvient.

JD avec AFP.

Voir aussi

National

03/11/2019 11:56

...

National

26/09/2019 12:15

...

National

19/06/2019 18:12

Désormais l'été dans nos régions, la peur des tiques s'est...