Le candidat aux prochaines élections municipales est revenu sur ses priorités pour la ville à notre micro. Selon lui, la sécurité est un enjeu essentiel à Perpignan.


À quelques mois des prochaines élections munipales, la sécurité dans la ville semble être primordiale dans les engagements de plusieurs candidats. C'est le cas notamment pour Olivier Amiel. Le candidat de droite, ancien adjoint de Jean-Marc Pujol, a commencé sa campagne en avril dernier et dévoile ses réflexions pour la ville semaine après semaine. Un programme sur trois axes majeurs : la probité, c’est-à-dire la transparence du fonctionnement politique, l’innovation au service de la ville, mais aussi la pacification et la sécurité. Il retient cette dernière en priorité.

"Dès le début septembre, on a fait des propositions concrètes en matière de sécurité"

 


Cette pacification passe selon lui par resectoriser les bureaux de la police municipale, mais aussi par le retour de la tolérance zéro de l’autorité publique.

​"Il faut pourrir la vie des délinquants comme il nous l'ont pourrie depuis de nombreuses années. Et donc donner une carte blanche à nos hommes et femmes chargés de la sécurité pour pacifier les rues de Perpignan."