Une ponette retrouvée blessée à Albias, après la jument de Saint-Etienne de Tulmont.

 

Le 6 septembre dernier, une propriétaire de chevaux installée à Saint-Etienne de Tulmont a contacté la gendarmerie de Négrepelisse pour signaler un fait alarmant. Rendus sur place, les gendarmes ont constaté une plaie de plusieurs centimètres sous l'oeil d'une jument. Un constant inquiétant, alors que les mutilations sur animaux se multiplient partout en France.

Hier en fin d'après-midi, cette même gendarmerie de Négrepelisse est sollicitée pour des faits similaires. Sur la commune d'Albias, à quelques kilomètres de Saint-Etienne de Tulmont seulement, une ponette de 6 ans montre des "lacérations profondes mais d'une longueur d'une dizaine de centimètres", nous apprennent les gendarmes. 

Même si ces deux faits restent géographiquement proches, la Gendarmerie Nationale a ouvert deux procédures distinctes. Le Parquet de Montauban suit avec attention ces affaires qui inquiètent la région, et même la France entière.