La vice-présidente Europe Ecologie les Verts de la Région, candidate aux élections municipales de Perpignan, a évoqué à notre micro ses priorités pour la ville pour 2020.

​​

Agnès Langevine porte la liste Energie Perpignan en vue des prochaines échéances municipales. Une liste d'union de personnalités de différentes étiquettes politiques, associatives ou syndicales. Lors d'un entretien pour 100%, la vice-présidente Europe Ecologie les Verts de la Région a révêlé ses deux priorités pour la ville : faire face localement au choc climatique, mais aussi "réparer"  la ville de Perpignan.

Agnès Langevine


La fracture des liens sociaux est l'une des principales problématiques de Perpignan selon Agnès Langevine. Elle dit vouloir "réparer" une ville qu'elle définit comme fragmentée.

"Nous devons venir avec des services municipaux forts, avec la gratuité des transports, avec la restauration scolaire, le logement... retisser ce lien, reconnecter l'ensemble des quartiers. Tout ça, cela doit se faire dans l'intérêt général, avec des services publics municipaux dans la proximité, à l'écoute des besoins des habitants."


En ce qui concerne la lutte contre le dérèglement climatique, la candidate écologiste part d'un constat local favorable : un écosystème universitaire très dynamique en termes de recherches, et la présence de nombreuses start-up innovantes.

"L'idée c'est de faire de Perpignan un leader européen, une vitrine, un démonstrateur, pour des solutions très concrètes d'adaptation au changement climatique"

 
​Et pour faire face à ce choc climatique, Agnès Langevine parle donc de solutions en projet, et notamment d'un plan important en termes de rénovation énergétique des logements.

"Quand on pense au Moulin-à-Vent par exemple ou à des copropriétés qui se dégradent, c'est un budget important. Là, nous devrons aider financièrement les ménages, bien les orienter, puis former des artisans ; et donc créer un marché "gagnant-gagnant", c'est à dire, c'est bon pour le climat, c'est bon pour l'emploi, l'artisanat et le bâtiment, et c'est bon pour la qualité de vie des habitants, surtout ceux qui sont en précarité énergétique.  Et ils sont nombreux à Perpignan."


La vice-présidente Europe Ecologie les Verts de la Région a d’ores et déjà commencé cette campagne municipale avec plusieurs actions. On pense notamment à l’opération « Propre en Têt » il y a plusieurs semaines. L'objectif : nettoyer les berges de la Têt de ses déchets plastiques. La candidate a affirmé vouloir pérenniser ce type de mobilisation tout au long de sa campagne.