C’est officiel depuis ce jeudi matin, Jean Marc Pujol sera bien candidat à sa succession pour les prochaines élections municipales à Perpignan. Sa première raison : faire barrage au Rassemblement National et notamment à Louis Aliot.

Sa décison s'est faite attendre, mais ce jeudi au Café de la poste de Perpignan, le maire Les Républicains de la ville a fait part de sa décision. Il est bel et bien candidat aux futures échéances municipales du 15 et 22 mars 2020.  Et s'il souhaite briguer un nouveau mandat, c'est parce qu'il estime être le candidat le mieux placé pour faire face à la popularité grandissante de Louis Aliot, et à ce qu'il appelle le "risque" du Rassemblement National.

"Ce qui a emporté ma décision, ça a été le sondage que j'ai demandé de faire. Ce sondage a bien montré que dans tous les cas de figure, j'étais celui qui pouvait être le mieux porteur du combat contre le Rassemblement National"

Jean-Marc Pujol


Jean-Marc Pujol fait allusion là au sondage commandé par Les Républicains en juillet dernier. Pour faire front, le maire de Perpignan devra faire avec une droite vraisemblablement divisée pour ces élections. Clotilde Ripoull prône les valeurs du centre droit. Deux de ses anciens adjoints sont même candidats, il s'agit de Romain Grau (LREM) et Olivier Amiel. Mais Jean-Marc Pujol lui se dit être le rassembleur de la droite et du centre. 

"Je les appelle tous à réfléchir sur l'engagement que nous devons prendre par rapport aux Perpignanais et surtout face au Rassemblement National. J'appelle à la raison."


Pour rappel, Jean-Marc Pujol est maire de Perpignan depuis octobre 2009, date à laquelle il succédait à Jean-Paul Alduy. Après 11 ans à la tête de la mairie, il affirme aujourd'hui avoir plusieurs forces, qui le différencie des autres candidats.

"Je ne suis pas un politicien professionnel, je suis un représentant de la société civile. Et donc à partir de là, je peux porter quelque chose qui n'existe pas quand on est multi-fonctions ou multi-mandats, parce que les Français en ont marre de ce sujet-là. Mon parcours politique a toujours été le même, j'ai toujours été au centre droit. Et puis aujourd'hui, les engagements que j'ai pris en termes de ficalité et notamment de baisser la fiscalité, je les ai tenu."


En ce qui concerne sa liste, Jean-Marc Pujol explique qu'elle sera renouvelée, même s’il envisage de garder les élus qui ont selon lui, beaucoup apporté pour Perpignan. Il a aussi dévoilé les grands axes de son programme pour 2020. Il y en a trois principaux : la transition énergétique et le développement durable, le renforcement de la sécurité, puis la proximité de la ville avec ses administrés.