La vallée du Thoré est sous le choc après la mort de Florent Basso.

 

« un gentil garçon », « un type en or »…Nombreux sont ceux, amis ou connaissance, qui rendent hommage à Florent Basso ce lundi matin en vallée du Thoré. Florent, 35 ans, a été tué dans la nuit de samedi à dimanche à Saint Amans Soult, quand il a été frappé d’un coup de couteau par un individu de 21 ans. Florent était un père de famille bien connu dans la vallée du Thoré. Il avait joué au football à Saint Amans, et travaillait pour l’entreprise Terreal. « Je le connaissais depuis 11 ans, explique Bruno, le patron du restaurant-bar La Croix Blanche, à Saint Amans Soult. Il venait souvent boire le café.  C’était un garçon joyeux, gentil…Il avait tout pour lui… C’est horrible…Il venait de rencontrer une fille charmante avec qui il voulait refaire sa vie.»

Cette jeune femme que Florent venait de rencontrer, c’est Céline, qui habite dans le Nord et qui devait le rejoindre prochainement. Leslie, la belle- mère de Céline, qui considérait Florent comme son gendre, vit à Aussillon. Elle connaissait Florent Basso depuis plusieurs années. Aujourd’hui, elle est effondrée par la perte du compagnon de sa belle-fille : « je le connaissais depuis 3 ou 4 ans, il était d’abord un copain de mon mari. Et un jour, ils se sont rencontrés avec ma fille, et ça a été le coup de foudre. C’est devenu mon gendre. »

Quand on demande à Leslie quel genre d’homme était Florent, sa voix tremble : « Florent, c’était un père extraordinaire, un ami extraordinaire, il s’entendait avec tout le monde, il était généreux…Il était toujours en train de rigoler, de rendre service…Avec Céline, ils étaient pleins de projets… » Leslie évoque sa belle-fille, « anéantie », et sa propre douleur : elle est la fille de Nadine Flament, décédée lors de l’attentat du musée du Bardo en Tunisie en 2015. « Tu vas quelque part et tu ne reviens pas… » soupire Leslie.

 

Le point sur l’enquête : une information judiciaire ouverte pour meurtre

L’enquête se poursuit ce lundi. L’affaire est transmise à Toulouse, au pôle de l’instruction criminelle. Le suspect est un jeune homme de 21 ans. Il est originaire d’Haïti. Il vit à Albi, et s’est rendu aux fêtes de Saint Amans à l’invitation d’une de ses connaissances.
Selon nos informations, le jeune homme sera présenté à un juge d’instruction à Toulouse ce lundi après-midi, et une information judiciaire devrait être ouverte pour « meurtre ».