Le suspect interpellé ce mardi par les services de gendarmerie est un habitant du village, connu du maire de la commune Roger Ferrer. Il a été mis en examen ce jeudi pour "meurtre, agression sexuelle, et viol sur personne vulnérable".

​​

​Du soulagement mais aussi beaucoup d'incompréhension dans le village d’Estagel cette semaine, après qu'un homme ait été interpellé par les services de gendarmerie ce mardi, dans le cadre de l'enquête sur le meurte de la jeune Priscillia. Elle avait été retrouvée morte le 7 juillet dernier dans le cimetière communal. Le suspect, encore en garde à vue et entendu hier, serait passé aux aveux lors de ses auditions. Il a été mis en examen pour "meurtre et viol sur personne vulnérable", selon le procureur de la République.

On apprenais cette semaine que son ADN avait été confondu avec la scène de crime. Son arrestation rassure les habitants du village, tout comme le maire d’Estagel, Roger Ferrer.

"C'est une satisfaction de voir qu'un meurtrier a été retrouvé et ne court plus dans les rues du village"


Mais cette nouvelle est aussi une surprise pour Roger Ferrer qui connait l'interpellé. En effet, il s'agit d'un jeune homme de 18 ans, vivant avec son frère et sa mère à Estagel. Une famille sans histoire pour le maire.

"On aurait du mal à penser qu'il puisse arriver jusqu'à commettre un meurtre"

Déféré puis mis en examen ce jeudi, on en sait pas plus sur les raisons du passage à l'acte du jeune homme.


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

23/10/2019 08:19

...