La déviation s'inscrit dans le dossier de l'autoroute Toulouse- Castres- Mazamet.

 

Un projet signé depuis près d'une décennie pour désenclaver Mazamet n'a toujours pas été mis en place. Une déviation qui prolongerait celle qui contourne actuellement Saint Alby, et qui passerait derrière la zone de la Rougearié. L'objectif est de simplifier l'arrivée sur Mazamet, désengorger le Boulevard du Thoré et éviter les feux rouges.  Les acteurs locaux ont adressé un courrier au préfet de région Etienne Guyot, pour faire bouger l'Etat sur le sujet. Marie Kerboriou-Guiraud, suppléante du sénateur Philippe Foliot, dénonce des circonstances défavorables pour le sud du Tarn : "Il n'y a pas l'autoroute d'une part. D'autre part, il y a des voies d'accès très utilisées et qui sont encore en voies simples. On nous limite au niveau des 80km/h en plus". Pour l'élue, la différence avec la région d'Albi qui a pu se développer avec l'autoroute est criante. 

 

En toile de fond, le projet d'autoroute

Le dossier renvoie aussi au projet d'autoroute Toulouse Castres Mazamet. Beaucoup de dossiers pour les chaussées sont en suspens dans le département selon Marie Kerboriou-Guiraud. Des situations casse têtes souvent débloqués par le Conseil départemental, comme les voies de dépassement entre Castres et Albi. 

 

Eva Sannino