Le point sur les secteurs bloqués

 

Le point à midi 

Les exploitants en colère vont « casser la croûte » sur le périphérique toulousain. Le groupe Lauragais-Verfeil va s’installer sur la rocade pour déjeuner et ainsi bloquer le périphérique extérieur au niveau de Gramont. 

Le groupe sud va se positionner pour manger sur le périphérique extérieur au niveau de Langlade. 

Le groupe constitué des agriculteurs des cantons de l’ouest toulousain s’installent sur le périphérique intérieur au niveau des Ponts Jumeaux. 

Évitez le périphérique toulousain en cette mi-journée !

À 15 heures la mobilisation se terminera à Toulouse, les tracteurs et les paysans repartiront vers leurs cantons. Jusqu’à la prochaine fois... 

Le point à 11h30

 

Les agriculteurs du Lauragais bloquent les deux giratoires qui desservent l’entrée du périphérique. Ils doivent rejoindre d’ici 12h30 les paysans venus de Verfeil qui bloquent depuis 11h30 le pont de Gramont. 

Autrement dit le périphérique extérieur entre Palays et Gramont va être bien saturé dans les prochaines minutes !

Le point à 10h30

Venus du Comminges et du Volvestre, 70 agriculteurs et une vingtaine d’engins se dirigent vers Toulouse via l’A64. Une opération de brûlage est programmée au sud de Muret où il se trouvaient vers 10h30. Un blocage doit aussi être bien mis en place au niveau de la  sortie nord de Muret « vers la bifurcation de Vinci » précise Luc Mesbah, un des responsables de la FDSEA 31. Pas de blocage du péage A64 là aussi, les paysans en colère se dirigeront ensuite vers le périphérique toulousain. 

 

Les agriculteurs du Lauragais ne bloqueront pas le péage du Palays (ils ralentissent quelques rond points du secteur). Les paysans des cantons de Villefranche, Revel, Caraman opéreront une jonction au pont de Gramont avec le groupe nord-est positionné à Verfeil depuis 9 heures.  

Ces derniers ne bloqueront pas non plus le péage de l’Union (ils y passeront vers 11h) pour retrouver le groupe Lauragais. Le périphérique pourrait alors être très ralenti (11h-13h). Les agriculteurs ont prévu de laisser une voie pour circuler. Mais l’un d’eux menace : « si on se fait insulter, on bloquera tout. »

Pour le secteur ouest de Toulouse : les agriculteurs des cantons de Lèguevin, Cadours, St Jory et Grenade convergent progressivement  direction Cornebarrieu. 

 

La grogne 

Le mot d’ordre de  la  FNSEA  et  des  Jeunes agriculteurs est  simple  :  blocage  des  axes  routiers majeurs  entre 11h et 14h.

 « France, veux-tu encore de tes paysans  ?  »  un mardi noir avec pour but d’interpeller les citoyens sur la détresse du monde agricole.

Le syndicat agricole  FDSEA  31 organisera  ce mardi  une  convergence  de  tracteurs  vers  le périphérique toulousain à partir de 9h et jusqu’en début d’après-midi. 

 

Les  différents  points  de rassemblement autour de Toulouse annoncés dès lundi

Secteur Nord-ouest : Cornebarrieu, les paysans vont occuper la RN 124

Secteur Nord-est : Verfeil, les exploitants remonteront vers le péage de l'A68 à l'Union.

Secteur Lauragais : Ramonville, les agriculteurs vont occuper le péage de l'A61.

Secteur   Sud   Toulousain :   Capens (rond-point   A64),   Pinsaguel (Silo   coopérative agricole), Rieumes (place du foirail). Ils convergeront vers le péage de l'A64.

Les agriculteurs veulent mettre la pression sur le gouvernement et comme lors du blocage de Toulouse, début 2018, le trafic ferroviaire pourrait aussi être impacté.

 

Ailleurs dans la région

A Montauban, un rassemblement au rond-point d’Aussonne est prévu, avant de voir les agriculteurs se diriger peut être vers Toulouse via l'A20. Dans l’Aude, les agriculteurs mènent ce matin une opération d’étiquetage dans les centre commerciaux de Castelnaudary. Puis à la mi-journée un barrage filtrant va se mettre en place au rond-point du Mc Do avec des tracteurs.

Des opérations de tractages sont aussi programmées à Auch, sur les ronds-points. Dans le Tarn, les agriculteurs prévoient une opération "viaduc mort" à 13 heures sur la RN88 à la sortie de Tanus.

Un barrage filtrant sera mis en place à l’entrée nord de Foix sur la voie rapide. Une opération escargot était prévue à Perpignan ce matin, avant un rassemblement jusqu'à 15 heures devant la DDTM. La circulation sur l'Avenue du Maréchal Joffre est bloquée. Idem à Cahors, boulevard Gambetta ainsi qu’aux alentours de Pau.

Dans le Tarn, une cinquantaine d’agriculteurs tarnais a bloqué le viaduc du Viaur à la limite avec l’Aveyron. Ils ont pendu des mannequins d’agriculteurs le long de la rambarde du viaduc. Ils ont aussi tagué la RN88  avec ces mots "vous tuez vos paysans #StopAgriBashing". 

Dans les Hautes Pyrénées, pas de barrage ou de blocage prévu, en revanche, une délégation d’agriculteurs sera reçue en préfecture.

 

EDITION SPECIALE DE 100% à partir de 10 heures.

PHOTO : Luc Mesbah, un des leaders de la FDSEA 31.