L'attaque a paralysé le groupe la semaine passée.

 

Le laboratoire Pierre Fabre a porté plainte contre X à la suite d'une cyberattaque le 31 mars, qui a provoqué l'arrêt d'une grande partie de la production de ses produits pharmaceutiques et cosmétiques. "Une plainte contre X a été déposée par les laboratoires Pierre Fabre", a précisé mercredi à l'AFP le département communication du troisième laboratoire français, dont le siège se situe à Castres, dans le Tarn.

La plainte vise une "introduction frauduleuse de données dans un système de traitement automatisé", selon le parquet de Castres. Des perturbations ont continué d'affecter les sites de production, mais un retour à la normale est prévu dans les prochains jours, selon l'entreprise. Dans un communiqué au lendemain de l'attaque, le groupe pharmaceutique avait annoncé que la propagation du virus informatique était "totalement circonscrite".

 

avec AFP.