Les élus poussent le dossier une nouvelle fois.

​​

 

On vous en parlait la semaine dernière, les élus du sud du Tarn se mobilise pour la déviation longue de Saint Alby. Lundi soir, une dizaine d'élus des communes, du département et de la région ont signé collectivement un courrier au préfet de région Étienne Guyot. En plus de la section pour contourner le boulevard du Thoré, les acteurs locaux veulent adapter le carrefour des Bausses pour accueillir les véhicules qui y seront déviés. Enfin, la sécurisation de la route entre Labruguière et Saint Alby semble incontournable. David Cucullières, le maire de Labruguière, tire la sonnette d’alarme : "C'est un lieu accidentogène connu de tous, avec des accidents graves et des chocs frontaux. Ca suffit, il faut sécuriser cet endroit là".

 

Une route nationale, la responsabilité de l'Etat

Tous attendent que l’Etat mette en oeuvre ce chantier. Christophe Ramond, président du conseil départemental, affirme que le Conseil du Tarn investit énormément dans les routes, comme sur la liaison Albi et Castres et la future autoroute Toulouse Castres Mazamet. Le chantier entre Labruguière et Mazamet est du ressort de l'Etat, puisque la route est nationale. En conséquence, le 90 km/h remis au goût du jour dans le département ne concernera pas ce tronçon. 

 

Eva Sannino