Sans protocole sanitaire stricte, elles se sont organisées seules pour assurer la sécurité des cours de leurs élèves. La reprise des examens au permis de conduire n'est de son côté pas encore fixée.

 

Désormais prêtes, la reprise de l'activité des écoles de conduite a pourtant mal commencé cette semaine. Après avoir pu rouvrir pour le premier jour du déconfinement ce 11 mai, elles ont finalement fermé ce mardi. La raison : un décret qui avait ommis la catégorie de ces entreprises. Finalement, le problème a été réglé, et elles ont été officiellement autorisées à reprendre du service ce mercredi


La priorité : protéger ses enseignants et apprenants 

 

Dans les Pyrénées-Orientales, les auto-écoles n'ont pas encore toutes pu rouvrir, le temps de mettre en place les mesures sanitaires essentielles à la non propagation du virus. Même s’il n’existe pas de protocole stricte et précis, certaines d’entre-elles ont pris les devants. C’est le cas notamment au sein de l’agence SO-Permis.com à Perpignan (aussi basée à Sainte-Marie-la-Mer).


"En repectant les gestes barrières, avec le port du masques pour les voitures, des hygiaphones sur les bureaux d'accueil, du gel hydroalccolique dans les bureaux et dans les véhicules, pour pouvoir désinfecter et mettre à l'aise les élèves pour leur prise de leçon de formation", explique Olivier Jeanmenne, gérant de SO-Permis.com. 

Olivier Jeanmenne, gérant de l'auto-école SO-Permis.com


Après chaque cours, le véhicule sera également désinfecté. "On s'engage à le faire en présentiel de l'élève qui va commencer lui-même sa leçon", assure ce professionnel de la conduite. Comme pour beaucoup d'entreprises, ces protocoles représentent un coût et une perte de temps, mais "cela est essentiel pour la sécurité de nos équipes et de nos apprenants", ajoute-t-il. 


Le flou des examens au permis de conduire

Les auto-écoles ont deux fonctions : l’enseignement de formation mais aussi l’accompagnement des ses élèves au passage des examens du permis de conduire. Sur ce deuxième point, il est clair que des interrogations subsistent. Depuis sa réouverture, SO-Permis.com ne cesse de recevoir des appels d'élèves, en demande d'une date de reprise de leurs examens.

Il est impossible de donner une réponse claire pour Olivier Jeanmenne : "À ce jour, il n’y a toujours pas de protocole sanitaire convenable pour relancer les examens du permis de conduire, indépendamment de notre volonté".  En fait, ce sont les inspecteurs d’examens qui attendent encore des garanties sanitaires pour fixer la reprise. Actuellement, les organisations professionnelles étudient les possibilités de séparation dans le véhicule au cours du passage du permis. 


"On est en train de réfléchir sur une séparation souple, afin d'éviter tout risque de blessures sur une séparation rigide de type plexiglass, qui a été abandonnée. Donc la difficulté reste à trouver le bon matériau qui soit à la fois souple et suffisamment transparent pour permettre à l'élève et à l'examinateur d'avoir une visibilité totale"

Olivier Jeanmenne


Si les leçons peuvent être assurées dès maintenant, Olivier Jeanmenne appelle ses élèves à patienter encore quelques temps pour leur examen, avant qu’une date soit enfin connue.