Parmi les trois accusés : le cerveau du casse des égoutiers de Bessières.

 

Pascal Teso, Cédric Lubet, Steve Turgy comparaissent à partir de lundi devant la cour d’Assises de Haute-Garonne pour vol en bande organisée en récidive, et notamment vol avec violences et recel. Les deux premiers sont bien connus de la justice et des gendarmes hauts-garonnais. Pascal Teso est le cerveau du casse de Bessières. En 2014 avec une dizaine de complices, il creusait un tunnel sous le Crédit Agricole de Bessières et dérobait 2,5 millions d’euros dans l’agence bancaire. L’affaire a défrayé la chronique et les principaux auteurs ont écopé de 10 ans à 5 ans de réclusion.

 

Un Crédit Agricole, encore

Le casse pour lequel les trois accusés comparaissent se déroule le 26 novembre 2015. Vers 4h45 l’alarme du Crédit Agricole de Pechbonnieu retentit. Les gendarmes arrivent et trouvent deux hommes cagoulés, dont un armé, un camion plateau garé et un troisième individu manoeuvrant un tractopelle, lequel a détruit le mur d’enceinte de la banque. Une course poursuite démarre, les militaires filant le camion conduit par un des protagonistes.

 

90 000 euros abandonnés à l'arrivée des gendarmes

Les deux autres braqueurs au volant d’un Scénic vont alors dépasser et violemment percuter le Partner des gendarmes pour couvrir la fuite du camion. Les trois malfrats disparaissent dans la nature. Dans le godet de la pelleteuse : un coffre, 90 000 euros à l’intérieur, prêt à être chargé. L’enquête montrera que le Scénic a été volé à une femme lors d’un violent car-jacking un mois avant le casse, et le Renault Master a été extorqué sous la menace d’une arme à un entrepreneur local. Le tractopelle : volé sur un chantier de Pechbonnieu.

 

Une enquête relancée grâce aux investigations de Bessières

Les investigations piétineront avant que le parquet de Toulouse ordonne la réouverture de l’enquête le 19 mai 2017. Au travers des écoutes téléphoniques diligentées dans le cadre de l’instruction sur le casse de Bessières, un lien sera établi. Pascal Teso, Cédric Lubet (déjà incarcérés, les tunneliers ont été interpellés en avril 2016) et Steve Turgy seront mis en examen. Ils ont reconnu tout ou partie des faits : le casse, les vols de véhicules, parfois avec arme, les repérages et les falsifications d’immatriculation. Pascal Teso sera défendu par Me Alexandre Parra Bruguière, Cédric Lubet par Me Eric Mouton et Steve Turgy par Me Cecile Brandely. Les trois accusés comparaissent libres mais sous le coup d’un contrôle judiciaire. Ils devront s'expliquer sur ce casse, mené un an après Bessières et ses 2 millions et demi, comme si Teso et sa bande se pensaient intouchables... Verdict attendu mercredi.