Les performances de Golfech en matière de sûreté nucléaire « sont en retrait par rapport à l’appréciation générale que l’ASN porte sur les centrales nucléaires d’EDF » explique dans son rapport annuel l’autorité de Sûreté nucléaire. L’organisme chargé de surveiller le nucléaire français pointe aussi « ses performances en matière de protection de l’environnement et de radioprotection ».

 

Mauvais élève

Si au niveau de la sûreté le Plan rigueur sûreté, depuis 2019, va dans le bon sens, « les actions et efforts engagés dans ce cadre ne se traduisent pas encore par des résultats visibles ». Pour preuve en 2021, l’arrêt pour maintenance et rechargement en combustible du réacteur 2 « a mis en évidence des lacunes dans le domaine de la conduite, déjà identifiées les années passées ». A savoir « défauts de compétence, de sérénité et organisation insuffisantes en salle de commande ». Résultat ? « la déclaration de nombreux événements significatifs pour la sûreté, dont trois classés au niveau 1 de l’échelle INES ».

En 2022, « l’exploitant devra améliorer la surveillance des activités en salle de commande » et dans le domaine de la maintenance « les performances de la centrale nucléaire doivent être améliorées ». Il faut dire que l’arrêt du réacteur 2 a été prolongé de quatre mois et demi par rapport au programme initial. Les opérations de maintenance sur des équipements de robinetterie et des groupes électrogènes de secours ont aussi révélé « des défauts de compétence et de maîtrise des activités ». L’ASN a également constaté des défauts récurrents pour le suivi réglementaire des installations électriques. La copie est donc à revoir.

 

Du mieux dans certains domaines

Seules bonnes notes, « en matière de radioprotection des travailleurs, l’ASN considère que les efforts accomplis par le site en 2021 ont porté leurs fruits ». Et pour ce qui est de la protection de l’environnement la centrale « a obtenu des résultats satisfaisants » mais le site « doit avancer dans sa stratégie de prévention des écoulements non prévue dans l’environnement de substances liquides radioactives ou dangereuses ».   

En 2021, l’ASN a réalisé 125 inspections dans la région Occitanie. Par ailleurs, l’ASN a réalisé 14 journées d’inspection du travail à la centrale nucléaire de Golfech. Au cours de l’année 2021, 4 événements significatifs classés au niveau 1 de l’échelle INES ont été déclarés par les exploitants des installations nucléaires d’Occitanie. La centrale de Golfech, exploitée par EDF, est située à 40 km à l’ouest de Montauban.

 


Voir aussi

Tarn et Garonne

29/06/2022 10:00

Après Gaillac et Blagnac, c’est Montauban qui va accueillir le plus grand festival...

Tarn et Garonne

26/06/2022 10:48

Otar Giorgadze en 3e ligne et l’ouvreur Tedo Abzhandadze devraient arriver de Brive.

...