La phase 2 démarre le 1er mars avec les grands travaux.

 

La phase 1 du projet Grand Matabiau quais d’Oc, reprend et les démolitions s'accèlèrent. L’Etablissement Public Foncier Local (EPFL) du Grand Toulouse a acquis tous les lots fonciers sur l’avenue de Lyon destinés à être détruits après avoir relogé 20 familles. Ce sont donc 18 immeubles qui vont être détruits, sur une période de 10 mois débutant le 1er mars.

La destruction de ces immeubles est le premier pas vers « la nouvelle avenue de Lyon ». Elle s’inscrit aussi dans la continuité de chantiers précédents comme la réhabilitation du Pont Matabiau ou l’embellissement des berges du Canal du Midi. Le but de Toulouse Métropole est de faire de l’avenue un « nouveau lieu de vie au cœur de Toulouse, plus ouvert, plus aimable, plus vivant ».

Une fois les immeubles démolis, les terrains libérés seront temporairement végétalisés et clôturés. Certains pourront toutefois être occupés temporairement par les publics du quartier selon leur besoins, dans le cadre des dispositifs de concertation territoriale. C’est aussi dans cette optique que l’EPFL du Grand Toulouse s’associe avec l’artiste Rémi Groussin, qui réutilisera des éléments des commerces fermés sur l’avenue de Lyon pour un futur projet.

Le développement des premiers projets immobiliers se fera à horizon 2023. En attendant, "les réflexions sur l’investissement de l’espace public se poursuivent."

 

Paula Boher.